Cisco crée une division 'Internet Mobile' avec Starent, pour 3 Mds de dollars

Réseaux

Le dg de Cisco, John Chambers, avait prévenu: après Tandberg, d’autres acquisitions suivront… Starent Networks apporte la convergence multimedia aux réseaux mobiles. Une division ‘Mobile Internet’ est créée

Cisco, le champion des réseaux IP, a tout à gagner en investissant l’infrastructure des réseaux mobiles. Après Tandberg (cf. acquisition pour 3 milliards ), le rachat de Starent Networks marque une avancée très significative dans l’apport de services Internet multimédia sur les différents types ou générations de réseaux sans fil: CDMA, UMTS/HSPA, le futur LTE (ou 4G), sans oublier Wifi et WiMax…

Les technologies développées par la firme américaine Starent Networks permettent d’apporter les très hauts débits sur les réseaux des opérateurs mobiles, qui vont offrir de plus en plus d’accès aux applications Web et aux portails de téléchargement, à la TV mobile, à la géolocalisation in-door ou out-door, etc. – toutes sortes d’applications notamment sollicitées par l’avénement des ‘smartphones’.

Ainsi les baies de commutation de cette jeune société (Séries XT et ST; cf. les ST 16 et ST 40), apportent des services aux opérateurs qui permettent de suivre en détail les sessions des abonnés et de gérer ainsi des règles de priorité sur les débits applicables individuellement, en fonction de tel ou tel abonnement.

Le système d’exploitation utilisé par ses équipements de coeur de réseaux, StarOS, repose sur Linux, et est considéré comme “très robuste“. Ses commutateurs, avec passerelles multimedia, sont très protégés contre les défaillances, grâce à des redondances entre matériels, allant jusqu’à l’auto-réparation (‘self-healing‘). Ils peuvent s’interfacer à tous les types d’infrastructures réseaux existant chez les opérateurs, pour apporter tous les services de convergence IP via les communications mobiles.

Cette offre de Starent Networks existe déjà chez Cisco, mais en partie seulement, selon Hilton Romanski, vice-président du géant de l’Internet. Le recouvrement serait limité.

Les offres concurrentes se retrouvent chez Alcatel-Lucent, Ericsson, Huawei, Nokia-Siemens, ou Juniper…

Le prix fixé pour cette acquisition est de 35 dollars par action, soit un bonus de 21% par rapport au cours de ce début de semaine. Le montant total à verser serait de 2,9 milliards de dollars.

L’opération devrait être bouclée avant la fin du premier semestre 2010. Une nouvelle division sera créée chez Cisco – Mobile Internet Technology group – et dirigée par l’actuel dg de Starent, Ashraf Dahod.

A l’annonce du rachat, l’action de Starent a bondi de +18% ce mardi 13 octobre. Celle de Cisco n’a que peu bougé. Ses dirigeants prévoient que cette acquisition (s’ajoutant aux précédentes…) ne manquera pas d’affecter les marges de Cisco sur les exercices 2010 et 2011 mais devrait générer du profit à partir de 2012.

Pour rappel, le 1er octobre, Cisco a annoncé l’acquisition de Tandberg (solutions de vidéoconférence) pour 3 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur