Pour gérer vos consentements :

APM : Cisco s’empare d’AppDynamics pour 3,7 milliards de dollars

Juste avant d’entrer en bourse, AppDynamics, spécialiste de l’APM (Application Performance Management) a finalement choisi une autre voie pour son avenir. La société a accepté la proposition de rachat de Cisco à 3,7 milliards de dollars. AppDynamics était pourtant à deux doigts de réaliser la première IPO technologique de l’année. Le prix de l’action était fixé entre 12 et 14 dollars (selon le Wall Street Journal), soit une valorisation estimée entre 1,5 et 1,7 milliard de dollars.

Selon les médias américains, des discussions préliminaires entre les deux sociétés ont eu lieu en novembre dernier, sans aboutir. La semaine dernière, les négociations ont repris sous l’impulsion de la banque d’investissements Qatalyst, croient savoir nos confrères de TechCrunch. L’opération a été bouclée le week-end dernier.

Cisco met la main sur une start-up fondée en 2008 par Jyoti Bansal. D’après le projet transmis à la SEC, AppDynamics est déficitaire mais affiche un chiffre d’affaires en croissance de 84% à 150,6 millions de dollars sur l’exercice clos fin janvier 2016, et de 54% à 158,4 millions sur les neuf premiers mois de l’exercice en cours. Elle revendique un portefeuille de 2000 clients.

Une gestion de bout en bout de l’Internet of Everything

En rachetant AppDynamics, Cisco rompt avec stratégie orientée purement réseau. La dernière acquisition de cette ampleur était Jasper Technologies en février 2015 pour 1,4 milliard de dollars. Ce dernier propose une plate-forme dédiée à l’Internet des Objets, permettant aux entreprises de lancer, gérer et monétiser des services dédiés aux objets connectés.

L’équipementier franchit donc la frontière des applications qui selon lui « sont devenues la pierre angulaire du succès d’une entreprise. Garder les applications opérationnelles et performantes n’a jamais été aussi important ». Et d’ajouter : « Malheureusement ce travail est de plus en plus difficile pour les départements IT et les développeurs .» D’où l’idée de combiner l’expertise des deux sociétés pour « fournir une visibilité et une intelligence de bout en bout allant du réseau à l’application ».

Une analyse s’inscrivant parfaitement dans le concept d’ « Internet of Everything », c’est-à-dire aller au-delà d’un Internet qui dépasse le simple cadre du réseau ou des terminaux, pour englober aussi la sécurité et maintenant la sécurité applicative. Sur le plan organisationnel, AppDynamics devrait garder son CEO, David Wadhwani. La société va rejoindre la division Internet of Things et Applications business de Cisco

Cette opération montre le dynamisme du secteur de l’APM. New Relic, introduit en bourse l’année dernière, résiste bien. Tout comme Dynatrace.

A lire aussi :

Cisco met fin à son système de Cloud hybride Intercloud

Cisco muscle sa solution collaborative Spark avec le rachat de Worklife

crédit photo © infravision- shutterstock

Recent Posts

Gestion des API : un enchevêtrement qui peut coûter cher

Une entreprise fait appel, en moyenne, à trois fournisseurs de solutions de gestion d'interfaces de…

2 jours ago

Chargeur universel : l’UE passe vraiment à l’action

L'Union européenne a lancé une procédure d'amendement de la directive sur les équipements radioélectriques. En…

2 jours ago

Accenture prévoit jusqu’à 15% de croissance pour 2022

Porté par la demande de conseil cloud de grands comptes, le groupe Accenture, solide en…

2 jours ago

Gartner : les « technologues d’entreprise » gagnent du terrain

Nombre de projets technologiques sont dorénavant créés et déployés par des utilisateurs métiers et techniques…

3 jours ago

Doctrine cloud : les concessions de l’État face à Office 365

La DINUM rappelle la non-conformité d'Office 365 avec la politique « cloud au centre ».…

3 jours ago

Sécurité OT : Siemens et Zscaler adaptent le Zero Trust

Siemens et l'éditeur de sécurité cloud Zscaler déploient leur partenariat dans l'accès "zero trust" aux…

3 jours ago