Cisco en forme mais prudent

Cloud

Le géant des équipements dépasse la barre des 2 milliards de dollars de bénéfices trimestriels

Cisco est-il victime du syndrome Apple ? Comme la pomme, le groupe américain vient de publier des résultats trimestriels éclatants. Mais comme Apple, Cisco se dit prudent pour l’avenir compte tenu de la récession économique qui semble s’installer aux Etats-Unis et qui devrait impacter les investissements technologiques des entreprises.

Une prudence très peu appréciée des investisseurs qui ont lourdement sanctionné l’action. Encore une fois, le marché se focalise sur les prévisions au lieu de saluer la valeur concrète des résultats… Mais c’est un autre débat.

Cisco a donc bouclé son deuxième trimestre fiscal de belle manière avec un bénéfice de 2,1 milliards de dollars, soit 33 cents par action, contre 1,9 milliard (31 cents) un an plus tôt (+7%).

Le BPA avant éléments exceptionnels est ressorti à 38 cents, conforme au consensus des analystes établi par Reuters Estimates.

Le chiffre d’affaires progresse de 16,5% sur la période à 9,8 milliards de dollars, en ligne là aussi avec les attentes.

Pour la suite des événements, Cisco table sur une hausse de 10% de son chiffre d’affaires par rapport aux trois mois identiques de l’an dernier, alors que les analystes visaient jusqu’ici une croissance de 15%.

“Nous constatons que notre clientèle américaine et européenne devient de plus en plus prudente”, a déclaré le directeur général de Cisco, John Chambers, au cours de la téléconférence consacrée aux résultats.

Le groupe avait déjà indiqué il y a trois mois que ses commandes avaient nettement ralenti, à cause notamment d’une réduction de commandes des institutions bancaires, ce qui a depuis fait chuter l’action de plus de 25%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur