Cisco fait un pas supplémentaire dans le NFV avec Tail-f

Cloud

Cisco rachète Tail-f Systems, un fournisseur de solutions spécialisé dans les technologies de virtualisation des fonctions réseau. Objectif : mieux s’attaquer au marché du NFV (Network Functions Virtualization).

Cisco fait un pas de plus dans les architectures de réseaux virtualisés. L’équipementier a annoncé, hier, son intention d’acquérir Tail-f Systems, un fournisseur suédois de solutions d’orchestration réseau traditionnel ou virtualisé multi-plateformes. Le montant de la transaction s’élève à 175 millions de dollars en cash. Basé à Stockholm et créé en 2005, Tail-f dispose d’un bureau à Santa Clara (Californie). Deutsche Telekom et AT&T figurent parmi ses clients.

Avec le pilotage logiciel du réseau (SDN, Software Defined Network), le NFV (Network Functions Virtualization) constitue la nouvelle évolution technologique qui promet aux opérateurs flexibilité et réactivité accrue par l’implémentation de fonctionnalités virtualisées indépendamment des plates-formes matérielles. Un domaine dans lequel nombre d’équipementiers, dont Alcatel-Lucent, Juniper ou encore HP, s’engouffrent. Tout comme Cisco qui entend néanmoins se démarquer.

Réduire les coûts opérationnels

« Notre objectif est d’aider à éliminer les goulets d’étranglement causés par la complexité des opérations dans le réseau, déclare le responsable de la division entreprise Hilton Romanski. L’acquisition de Tail-f et de ses technologies d’orchestration et de services de configuration réseau élargira les innovations de Cisco dans la virtualisation des fonctions réseau, aidant les fournisseurs de services à réduire les coûts opérationnels et les temps de déploiement de nouveaux service, pour faire du provisionnement de service agile une réalité. »

Tail-f dispose également d’une expertise dans le développement et l’implémentation du protocole NetConf (gestion de la configuration des dispositifs de données en réseau) et du langage de modélisation des données Yang. Les ingénieurs de Tail-f rejoindront ceux de Cisco à l’issue de la procédure d’acquisition qui doit s’achever avant la fin du quatrième trimestre fiscal de l’équipementier en juillet prochain.


Lire également

Nokia et Juniper poussent le cloud auprès des opérateurs mobiles
Alcatel-Lucent propose une approche cloud pour les opérations réseaux
Alcatel-Lucent déploie le premier réseau mobile virtualisé au monde


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur