Cisco, NetApp et VMware s'allient sur une offre 'datacenter' certifiée

Réseaux

Hier c’était  avec EMC… aujourd’hui c’est  avec  NetApp.  Mettant en avant son offre de serveurs ‘UCS’, Cisco  joue les propositions “multi-propriétaires”!

Quand on est leader, pas d’exclusivité!… Cisco avait signé début novembre 2009 la création d’une co-entreprise -baptisée Acadia- avec EMC, dont l’objet est d’apporter des solutions clés en mains pour des services en ‘nuage’ ou cloud. (cf. notre article Cisco et EMC poussent le cloud privé avec Acadia )

Cette fois, c’est la réponse de NetApp, concurrent frontal d’EMC, dans le domaine du stockage.

En combinant leur offre respective -celle des serveurs virtualisés UCS de Cisco (Unified Computing Systems, sous système VMware) et ses commutateurs Nexus, avec les baies de stockage de NetApp – les trois acteurs ont annoncé ce 26 janvier une “solution mutualisée et sécurisée de bout en bout“, apportant de “nouvelles architectures permettant aux entreprises d’améliorer l’efficacité, la flexibilité et la sécurité de leurs datacenters“.

En pratique, il s’agit de mettre sur le marché des solutions virtualisées, manageables d’un point central et recouvrant toute la chaîne, sous OS VMware, depuis les applications sur machines virtuelles, jusqu’aux unités de stockage des données – avec une visibilité, des capacité de ‘provisioning’ sur l’ensemble (ressource mémoire, commutation de VM, optimisation du SAN de stockage… ), et des outils d’automatisation.

La connectivité réseau est assurée en GigaEthernet (et, en attente de la FCoE, Fibre channel over Ethernet)

datacentermultiservices.jpg

Le outils de monitoring et de déploiement sont certifiés interopérables. Avantages pour les entreprises clientes: en respectant avec leur installateur /intégrateur une liste précise de configurations certifiées et des méthodes de mise en oeuvre, les trois acteurs garantissent le bon fonctionnement et la sécurisation des configurations de datacenters ainsi constitués, application par application sur l’ensemble des machines virtuelles ainsi constituées dans la chaîne de traitement.

Pour le monitoring, le communiqué officiel ne le mentionne pas mais lors de la conférence de presse à Paris, les trois partenaires ont confirmé que l’offre d’automatisation allait reposer notamment sur des outils de BMC Software.

Une liste de partenaires certifiés à venir

En France, parmi les sociétés de service ou intégrateurs certifiés devraient notamment figurer APX, SCC parmi une dizaine de partenaires (sachant qu’aux Etats-Unis sont cités, entre autres, Loockeed Martin, MSI, Forsythe, INX, Long View…).

A noter qu’IBM, partenaire OEM de NetApp n’est pas associé à cet accord -qui, on l’aura compris- permet à Cisco de placer son offre de serveurs virtualisés UCS (Unified Computing Systems), outre ses commutateurs/brasseurs virtuels Nexus, lesquels ont fait leur preuve ces deux dernières années.

Cisco officiellement ne communique pas (pas encore: ce serait prévu pour les semaines qui viennent) sur les ventes de ses serveurs UCS. Selon nos sources, Cisco France aurait une dizaine de références en France. A Barcelone, sur sa convention “Networkers'” (cf nos articles, dont ‘Cisco fait son cinéma en IP ) . Cisco y présente, entre autres nouveautés, la version 1.1 de son offre UCS.

( A suivre)

datacenterdynamiques.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur