Cisco rachète Sourcefire pour 2,7 milliards de dollars

CloudSécurité

Le spécialiste de la sécurité ‘adaptative’ Sourcefire passe dans le giron du géant Cisco pour un montant de 2,7 milliards de dollars. Un bonus de 28,6% par rapport au dernier cours de l’action Sourcefire.

Cisco profit de l’été pour faire ses emplettes. Pas question ici de rabais ou de soldes, puisque l’Américain débourse 2,7 milliards de dollars pour le rachat de son compatriote Sourcefire.

L’action Sourcefire est reprise à 76 dollars, soit un bonus de 28,6% par rapport à son cours à la fermeture de la Bourse lundi, précise ITespresso.fr. Le rapprochement devrait être bouclé d’ici la fin de l’année calendaire.

Il faut remonter au rachat de WebEx pour retrouver un tel méga-coup de la part de Cisco (le fournisseur de webconférence avait été acquis pour 3,2 milliards de dollars en mars 2007).

Monter en puissance dans le secteur de la sécurité

Le spécialiste américain de l’équipement réseau affiche sa volonté de monter en puissance dans le domaine de la sécurité IT.

Créé en 2001 et coté au Nasdaq depuis mars 2007, Sourcefire se positionne comme un fournisseur de solutions de « cybersécurité adaptative ».

Ou comment gérer les réseaux des grands comptes (entreprises, administrations…) et des grosses PME en minimisant les risques liés à la sécurité des réseaux dynamiques, des postes de travail, des équipements mobiles et des environnements virtuels.

Avec plus de dix ans d’expérience dans le domaine de la sécurité IT, Sourcefire a développé des solutions de pare-feu et des technologies de détection et de prévention des intrusions (IDS-IPS).

Son fondateur Martin Roesch est connu pour avoir créé Snort, un fameux logiciel libre. Autre étape qui a marqué les esprits dans la saga Sourcefire : en 2007, l’éditeur avait acquis le projet de logiciel antivirus libre ClamAV.

Un rachat qui devrait être validé

Un rapide coup d’œil sur Wikipedia nous rappelle qu’en octobre 2005, le fournisseur israélien de solutions de sécurité IT Check Point avait tenté d’acquérir Sourcefire… pour 225 millions de dollars.

Mais une commission d’État avait refusé ce rapprochement, considérant que le transfert technologique était trop sensible. Du coup, avec le compatriote Cisco, le scénario ne se répètera pas.

Il est d’ores et déjà prévu que Sourcefire, basé à Columbia, intègrera la division « sécurité » de Cisco. Martin Roesch rejoindra lui aussi le groupe.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Crimes et châtiments sur Internet


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur