Cisco sabre 6500 postes dans ses effectifs

Réseaux

Cisco limite la casse dans ses effectifs, et finalise la cession des 5000 employés mexicains de son usine de Juarez à Foxconn. Un plan d’action douloureux pour économiser un milliard de dollars.

Comme nous l’annoncions la semaine dernière, Cimsco va couper sévèrement dans ses effectifs.
Toutefois, il ne s’agit plus de 10 000 licenciements. En effet, l’équipementier limite la coupe à 6 500 postes, dont 2 100 départs volontaires en retraite anticipée. Au final : une réduction des effectifs de 15 % qui devrait séduire les actionnaires…
Cisco rappelle que cette mesure fait partie de son plan d’action visant à « se recentrer sur ses produits, à réduire les coûts en simplifiant l’opérationnel, et à investir sur les segments les plus porteurs.» Un plan d’action visant à réduire les couts de fonctionnement d’un milliard de dollars sur l’exercice 2012.

Quand la Chine s’éveille
La convergence des réseaux (communications, télécommunication, stockage…) a démocratisé bien des choses et la virtualisation a permis de réduire le nombre et le prix des équipements. En outre, l’émergence de constructeurs chinois de plus crédibles comme Huawei (http://dsi.silicon.fr/nouveautes/au-coeur-dhuawei-belle-annee-2010-1262)ou ZTE vient bousculer le marché, bien que ce sujet soit encore tabou chez les équipementiers américains.

Une usine et 5 000 employés cédé à FoxConn
Le plan d’action inclut aussi le recentrage sur les activités réseau historiques de Cisco. C’est pourquoi l’américain finalise la cession de son usine mexicaine de Juarez au profit du taiwanais FoxConn.
Une opération qui concerne 5 000 employés travaillant dans cette usine, acquise en 2006 lors du rachat de Scientific Atlanta, un spécialiste de la télévision par câble, des télécommunications et des équipements à haut débit.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur