Cisco se dirige vers un plan de licenciements

Cloud

Le retour à la croissance de Cisco passera par l’arrêt des activités les moins rentables et des licenciements, au nombre encore inconnu, annonce John Chambers.

Un vent de tempête se dirige vers Cisco. Face à l’activité en baisse, et qui devrait limiter la hausse du chiffre d’affaires à 2 % pour des ventes en hausse de 7 % sur le trimestre en cours, l’entreprise californienne envisage un plan de restructuration. L’agence Bloomberg rapporte que le P-dg, John Chambers, a tenu une conférence hier, mercredi 11 mai, en ce sens avec les investisseurs.

Le dirigeant a déclaré que Cisco allait dresser un plan de licenciements et mettre un terme aux plus petites activités. L’arrêt de l’offre Flip-video en est une des premières victimes. Elle concerne 550 personnes dans le monde. Les licenciements se poursuivront dans l’année, à promis John Chambers aux investisseurs sans néanmoins en préciser le nombre.

Le patron de Cisco a annoncé vouloir réduire les coûts opérationnels de 1 milliard de dollars lors de la prochaine année fiscale qui démarrera en juillet. Ce qui passera notamment par une réduction de la bureaucratie afin d’accélérer la prise de décision. Sur le dernier trimestre fiscal, l’équipementier réseau espère annoncer entre 10,8 et 11,1 milliards de dollars de revenus. Les analystes en espéraient 11,6 milliards.

Cisco est notamment victime d’une montée en puissance de la concurrence et de la pression tarifaire qui en découle, que ce soit du côté de ses compatriotes Juniper Networks et HP ou de l’offre asiatique, le chinois Huawei en premier lieu. Selon IDC, la part de marché de Cisco sur les switch Ethernet est tombée à 66 % contre 69 % en 2006. Et celle des routeurs s’écroule à 55 % contre 66 % précédemment. Ils sont loin les 12 à 17 % de croissance annuelle annoncé en 2007 par John Chambers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur