Cisco s’en sort bien -les solutions de stockage aidant

Réseaux

L’équipementier continue de se bien porter, même si les perspectives pour finir l’année fiscale sont moyennes

Cisco Systems accuse un léger recul du chiffre d’affaires, par rapport à l’année dernière mais le résultat est en légère hausse, grâce à une diminution des dépenses. Pour le 3è trimestre de son exercice 2003, les ventes ont très légèrement fléchi à 4,6 milliards de dollars (contre 4,8 milliards l’an passé, même période). En revanche, le résultat net a progressé à 987 millions (contre 729 millions). Et, en cumul, les trois premiers trimestres montrent une progression très nette de la marge brute: 2,6 milliards contre 1,1 milliard sur l’exercice précédent. Les analystes observent que Cisco maintient bien ses parts de marché dans les équipements de son c?ur de métier: routeurs et commutateurs (27 et 41 % respectivement).

La nouvelle orientation vers les solutions de stockage marque également des points, à en croire les propos tenus par John Chambers, ce 7 mai lors d’une conférence téléphonique. Les applications dans le domaine des réseaux locaux de sauvegarde (SAN, Storage area networks) Sur le dernier trimestre, les ventes en la matière se sont chiffrées à 10 millions de dollars, et elles devraient doubler chaque trimestre pour l’année à venir. Les récents partenariats signés avec les acteurs de ce secteur du stockage ont été largement mentionnés (cf. notre article en référence, ci-après) Perspectives moyennes pour le 4è trimestre Pour le dernier trimestre de l’exercice, en revanche, John Chambers n’a pas caché que les chiffres pourraient être décevants : ils seraient étales par rapport à 2002. Enfin, le dg du groupe a rappelé la capacité du groupe à investir en rappelant les deux rachats récents: Linksys (pour 500 millions de dollars) et SignalWorks. S’agissant du dossier social, les effectifs n’ont que légèrement diminué: 486 suppressions de postes pour 34.501 salariés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur