Cisco s'inquiète, le secteur panique

Réseaux

Les propos peu rassurants du géant des réseaux sont perçus comme une alerte sérieuse

Lorsque Cisco éternue, c’est tous le secteur des TIC qui s’enrhume. Ce mercredi, le numéro un mondial des équipements réseaux a prévenu qu’il serait impacté par la crise mondiale, aux Etats-Unis mais aussi en Europe et dans les pays émergents. Résultat : l’action du groupe a dévissé de 6% à New York entraînant dans son sillage les autres valeurs technologiques.

Autre mauvaise nouvelle, l’équipementier indique que son chiffre d’affaires trimestriel serait en baisse de 5 à 10%. Le groupe souligne avoir observé une forte baisse des commandes en octobre (-9%). Pour son p-dg, John Chambers, Cisco ne pourra pas tenir ses objectifs.

“Nous sommes l’un des premiers grands groupes de haute technologie à publier des résultats trimestriels qui intègrent octobre. (…) L’environnement a changé radicalement au cours des deux derniers mois, avec la crise financière en septembre et la crise économique qui est devenue plus apparente au niveau mondial en octobre“, explique John Chambers.

Néanmoins, force est de constater que jusqu’à présent, la firme résiste. Sur le trimestre écoulé, Cisco affiche des revenus en hausse de 8% à 10,3 milliards de dollars. Ce qui illustre un marché encore demandeur. Le bénéfice net s’est établit à 2,2 milliards de dollars, soit un bénéfice par action de 42 cents contre 40 attendus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur