Cisco (suite): un détecteur sécurité gratuit en 2004

Sécurité

En complément du ‘consortium’ anti-virus, annoncé hier, le géant des routeurs IP a décidé de faire un coup

John Chambers a surpris tout le monde: il a révélé que le groupe allait proposer, dès le début de l’année prochaine, une solution gratuite utilisant une nouvelle technique: il s’agit de vérifier très vite si un ordinateur est protégé ou non contre les attaques de virus.

Le président de Cisco, cité par le Wall Street Journal, a précisé que cette offre de solution anti-virus sera la première phase d’une plus vaste campagne visant à créer à terme des “réseaux auto-guérissants“, le but étant de détecter et combattre les menaces électroniques comme de véritables épidémies. ‘The security threat is… ‘

The security threat cannot be solved using reactive measures alone” a souligné le président de Cisco Systems, qui a rejoint dans une visioconférence sur le Web, les responsables de trois firmes éditrices de solutions anti-virus -Network Associates, Symantec et Trend Micro- qui ont décidé d’intégrer ce module logiciel dans le cadre du consortium anti-virus “NAC” annoncé hier. Vu les vitesses de propagation et la virulence de certains virus aujourd’hui, la menace est tout à fait réelle -ont-ils souligné. Ainsi, le ver Blaster, apparu en août dernier, aurait infecté 128.000 ordinateurs dans les 3 premières minutes -et forcé à provoquer l’arrêt de trains de marchandises de la compagnie CSX Corp! John Chambers a également déclaré que virus et vers coûtent 13 milliards de dollars par an. Sans compter l’impact sur la croissance d’Internet et sur les ventes de… Cisco!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur