Cisco victime d’escroqueries liées à son offre de remplacement

Régulations

Un technicien informatique travaillant pour la ville de Newark (USA) a été
arrêté pour fraude. L’homme est accusé d’avoir détourné des équipements de Cisco
Systems pour un montant dépassant 10 millions de dollars. Or, il n’est pas le
seul…

Michael Kyereme, 40 ans, originaire de Piscataway, s’est servi de l’un des programmes de remplacement des pièces cassées ou défectueuses instauré par Cisco.

Selon les procureurs, le travail de Michael Kyereme consistait à assurer le dépannage des ordinateurs appartenant aux employés de la municipalité. A ce titre, il était autorisé à contacter Cisco pour obtenir une assistance technique et commander des pièces de rechange en cas de besoin.

Depuis août 2002, Kyereme a commandé à Cisco environ 280 composants soi-disant destinés à remplacer les éléments défectueux des ordinateurs de la ville. Comme le programme de Cisco repose en partie sur la confiance, à savoir le retour a posteriori des pièces défectueuses, lesdits équipements de remplacement, neufs, étaient écoulés chez l’un de ses amis, revendeur résidant hors de l’Etat.

En fouillant sa maison, la police a découvert des composants en attente de livraison pour un montant de 3 millions de dollars! Cette arrestation constitue le deuxième cas de fraude impliquant le programme de remplacement des équipements mis en place par Cisco.

Michael Daly, 53 ans, originaire de Denvers, a été également arrêté ce 6 mars pour fraude. Cet escroc aurait utilisé de fausses identités dans 39 Etats différents pour commander pas moins de 700 pièces de rechange Cisco sans jamais prendre la peine de retourner les équipements soi-disant défectueux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur