Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Cisco/NetApp FlexPlod supporte System Center 2012 et Microsoft Private Cloud

Architecture prétestée et partagée qui associe réseau, serveurs et stockage, FlexPlod réunit la plate-forme serveur Cisco UCS, les commutateurs réseau Cisco et les systèmes de stockage unifié NetApp. Elle représente une plateforme fortement intégrée et optimisée qui simplifie le déploiement d’infrastructures et d’applications de datacenter ou de cloud privé.

Ce n’est donc pas une surprise si Cisco et NetApp ont été séduits par l’approche cloud privé de Microsoft (Microsoft Private Cloud) et ont adhéré au programme Microsoft Private Cloud Fast Track 2.0. FlexPlod est ainsi devenue la première architecture de datacenter administrée par System Center 2012 et validée par Microsoft.

FlexPod with Microsoft Private Cloud

FlexPod with Microsoft Private Cloud s’appuie sur Windows Server 2008 R2, Windows Server Hyper-V, les packs d’administration Cisco UCS et le plug-in NetApp OnCommand pour Microsoft, le tout supervisé et géré via une interface unique, System Center 2012. Le contrôle de l’infrastructure est automatisé par Windows PowerShell via Cisco UCS PowerTool.

L'architecture Cisco/NetApp FlexPod (source Cisco)

La partie matérielle de référence est composée d’un châssis pour blades Cisco UCS avec deux extensions fabric, de deux fabric d’interconnexion Cisco UCS 6248, de deux commutateurs Cisco Nexus 5548, d’un stockage SAN Fiber Channel NetApp FAS3240A avec système d’exploitation ONTAP.

Postes de travail virtuels

Les deux protagonistes mettent également l’accent sur la VDI (Virtual Desktop Architecture), le poste de travail virtuel. Le provisioning des postes de travail virtuels est automatisé par Windows PowerShell et les technologies NetApp FlexClone et Flash Cache. Cette dernière permet par exemple de booter jusqu’à 2000 postes de travail virtuels en moins de 25 minutes !

Cisco et NetApp ont par ailleurs validé pour FlexPod with Microsoft Private Cloud la solution Citrix XenDesktop sur Windows Server Hyper-V pour les déploiements de virtualisation des postes de travail, des applications, des données distribuées et des services cloud.

L'architecture validée FlexPod with Microsoft Private Cloud (source Cisco)

Crédit photo image d’entête © Mipan – Fotolia.com

Recent Posts

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

46 minutes ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

2 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

7 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

23 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

1 jour ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

1 jour ago