CITE DES SITES : Questions pour un champion, question pour Internet…

Régulations

Il y a quelques lustres, un garçon très industrieux, Armand Jammot, animait sur Antenne 2 plusieurs émissions – qui ont marqué le paysage télévisuel de France

Autant de succès à chaque fois : ”

Les Dossiers de l’Écran“, “Aujourd’hui Madame“, “Les Chiffres et les Lettres“. Cette dernière émission était très suivie et pas seulement dans les maisons de retraite parce que, sur le seul prétexte de rassembler des lettres pour faire des mots et des chiffres pour faire des sommes, on s’amusait ferme autour de Max Favalleli, d’une totale et souriante érudition, de Patrice Laffont, désinvolte et plus que sympathique, de Bertrand Renard qui est le seul survivant aujourd’hui où l’émission est reléguée dans les profondeurs de l’après-midi. « Des Chiffres et des lettres était une véritable messe à l’heure du repas chez la plupart des français, j’aimerais revoir une vieille émission au début des années 80 avec l’équipe au grand complet… avec son décor orange et blanc bien ringard et l’écran coupé en deux au moment du tirage des lettres où l’on apercevait les poignets de Patrice Laffont et réentendre les 3 notes de piano qui ponctuait la partie…» rappelle un site conservateur, au bon sens du terme, http://fans80s.dynalias.com/fans80s/emissions-diverses_80.html. Dévaluée par des successions décevantes, Des Chiffres et des lettres furent remplacés à la même heure sur une chaîne voisine par Questions pour un champion. Il y a de cela plus de quinze ans et l’émission est toujours la même, imperturbable, sous la direction du même animateur. Une seule évolution apparente : Julien Lepers a moins de cheveux? Et ça marche ! Des millions de fidèles sur France 3, autant sans doute sur TV 5. Je suppose que cette émission est une excellente affaire car elle est fabriquée très promptement, tous les samedis, dans un studio de l’Île-Saint-Denis où chaque candidat est prié d’apporter cinq tenues au cas où. Et Julien Lepers égrène avec vélocité des questions rédigées par un aréopage de rédacteurs qui parfois se gaussent du public. Exemples : – Dans la partie de cartes de Marius de Pagnol, de quel jeu s’agit-il ? La belote, bien entendu, plutôt que la manille. ? Il a été un jour question des six couleurs de l’arc-en-ciel, et Julien Lepers a affirmé que les rédacteurs ne pouvaient pas se tromper. ? Quel département a d’abord pris le nom d’Orne inférieur ? Eh bien, il s’agirait du Calvados ! Les rédacteurs ont dû trouvé cette question dans le site du baron de Pierrefitte http://perso.wanadoo.fr/pierrefitte-en-cinglais/cours/cours.html qui énonce : « Calvados : Département actuel qui se nommait “orne-inférieur” jusqu’en 1790 (env.), qui prit le nom de Calvados du nom latin Calva dorsa. Calva pour chauve et dorsa pour hauteur. Ce nom fut donné par un cartographe suite au relief maritime de nos côtes.» Alors que http://www.calvados.equipement.gouv.fr/ précise : « L’histoire du Calvados commence en 1790, lors de la création des départements par l’assemblée nationale. L’origine de son nom viendrait des rochers littoraux en face d’Asnelles, sur lesquels s’échoua en 1588, le “Salvador”, navire de l’invincible Armada.» Salvador prononcé à la normande devient donc Calvados ! Les Questions pour un Champion sont bourrées de bonnes intentions : elles font campagne pour les jeux olympiques en 2012 à Paris ; elles font venir des candidats du monde entier témoignant d’une francophonie quasi universelle. www.madanews.com s’en fait l’écho : « La grande émission télévisée de Julien Lepers “Questions pour un champion spécial francophonie” se déroulera dans la capitale française en mai. Andrianavalona Ndranto, étudiant en mathématiques, Ravalisoa Felana, élève ingénieur, Razanajao Jacqueline, professeur de français et Andriamanohera Lovatiana, cadre d’entreprise, seront les représentants de la Grande Ile à cette compétition et auront à affronter des représentants de neufs autres pays. Rappelons que Patricia Raveloarison a déjà remporté il y a un peu moins de 10 ans la compétition.» Elles s’ouvrent aux grandes écoles ? et même aux lycées. Un de ceux-ci, le lycée Joseph Saverne de l’Isle-Jourdain a ouvert un site à cette occasion, http://www.ac-toulouse.fr/html/_65_495_2460_.php et nous raconte tout : « Afin de valoriser l’acquisition d’une culture générale solide et la pratique de l’oral d’une part, et de mettre en avant les élèves d’autre part, l’établissement s’est inscrit au jeu de France 3 et a été sélectionné pour représenter la région Midi-Pyrénées. Neuf autres régions seront également représentées par d’autres lycéens. Etapes : Jeudi 23 septembre 2004, tests de sélection. Les 133 élèves inscrits devaient répondre à des questionnaires : à l’issue de chacun, 50% des candidats étaient retenus, jusqu’à l’entretien final qui a départagé les élèves ayant donné les meilleures réponses : seuls les plus à l’aise à l’oral ont été sélectionnés. Du dimanche 28 novembre au jeudi 2 décembre 2004, déplacement à Paris ? Saint-Denis pour les enregistrements et des visites de la capitale. Lundi 29 et mardi 30 novembre, enregistrement des éliminatoires en soirée, visites en journée. La diffusion de ces émissions s’étalera sur 10 jours, du 15 au 25 décembre. Mercredi 1er décembre, journée libre pour tous. jeudi 2 décembre, les candidats retenus pour la finale (un par région) font une “répétition” pendant que leurs camarades font du tourisme, avant l’enregistrement de la finale en soirée, en présence d’élèves et d’enseignants du lycée venus encourager “leur” candidat. Cette finale sera retransmise le 28 décembre à 20h55.» Ces spéciales en marge apportent tout de même un sang nouveau à une émission qui piétine avec son chapelet d’agents du fisc, d’instituteurs, de professeurs, de mères ou grands-mères au foyer, de retraités, etc. Il y a très rarement de jolies femmes mais on sent pourtant qu’elles sont recherchées dans les sélections ! Soucieux de montrer leur allant, les animateurs de Questions pour un champion ont tâché de s’ouvrir à la modernité. Après le Minitel, c’est le DVD, le jeu pour PC et Mac, Internet enfin? Mais le test de 01net n’est pas très tendre : « Pas facile de passer de la télé au PC. La preuve avec ce Questions pour un champion. Certes, l’ambiance est là : musique, décor, buzzers, questions variées, candidats virtuels (à remplacer par des postulants bien réels devant l’écran), animateur… on s’y croirait. Assez pour se lancer dans un entraînement, une partie classique ou une partie en ligne (option non disponible au moment où nous bouclons). Pourtant, rapidement, des détails agacent : interventions de l’animateur qui tombent à plat, questions s’inscrivant avant qu’elles ne soient lues (lors des phases 1 et 2 du jeu), fautes d’orthographe acceptées… ou non. Sans parler des questions qui reviennent très vite. La solution ? En télécharger de nouvelles, mais payantes. L’avis de la rédaction : On aime La possibilité de jouer jusqu’à quatre personnes ou d’opter pour des candidats virtuels et de jouer avec ou sans l’indice dans le face-à-face, l’ambiance fidèle : On n’aime pas Le stock de questions limité (1380 en tout), les interventions en vidéo de l’animateur sans intérêt : Mention Assez bien» Questions pour un Champion est donc aussi sur Internet. Il faut passer par http://www.france3.fr/. On entend les musiques de l’émission puis s’égrènent les questions. J’ai répondu Roosevelt, la vraie réponse était Franklin Roosevelt ; water polo, il fallait taper water-polo, etc. Quant aux questions du face à face, elles apparaissent à une lenteur inversement proportionnelle à la rapidité appliquée par Julien Lepers. Et puis on joue seul, alors que le principe du jeu est l’affrontement courtois. Je pense qu’il faut remettre la session Internet sur le métier et en faire quelque chose de vivant et de vivace. Julien Lepers est le héros ? ou la victime !- de nombreux sites. Extrait de Servihoo Chat : « CamiIIe: bonsoir Julien!! Comment trouves-tu les mauricennes ? SPEAKER_Julien_Lepers: Adorables, délicieuses, très très très très douces, excitantes, intelligentes, j’ai pas assez de place pour continuer Anne Onymous: tu as dis oui à la mauricienne qui est tombée amoureuse de toi ? SPEAKER_Julien_Lepers: laquelle ?» Meme la Tribune de Genève (tdg.ch/tghome/) s’en mêle: « L’animateur du jeu Questions pour un champion diffusée sur France 3 s’est, lui aussi, fait prendre au piège il y a quelques mois par l’une des équipes qui sévissent entre Paris, Genève et Turin. Selon nos informations, l’animateur qui avait un bien à vendre aurait accepté l’échange de devises sans se douter qu’il était victime d’une arnaque bien huilée. C’est en enquêtant auprès des victimes de Rip-Deals que nous avons découvert que Julien Lepers avait dû déposer une plainte. On ignore le montant de la somme qui lui a été soustraite lors de la transaction qui a eu lieu à l’étranger, sans doute à Turin.» Je suis sidéré, voire écoeuré par le déchaînement de certains intervenants. Certes, Julien Lepers dure depuis trop longtemps, sans renouveler autre chose que ses costumes et ses cravates, mais il ne mérite pas toutes ces avanies. On lui fait payer lourdement le succès d’une émission qui attire un très large panel de téléspectateurs. Je pense que Julien Lepers, quels que soient ses défauts, est consubstantiel à Questions pour un Champion et que, s’il quittait la barre, l’émission disparaîtrait?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur