CITE DES SITES : Y a-t-il déjà un ordinateur dans Marcel Proust ?

Régulations

Je m’abonne à tout ce qui respire, ou semble respirer, au cas où?

Le 17 août 2002, je reçus ainsi de redaction@citationsdumonde.com ces quelques mots : «

Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le bonheur de tous les hommes, c’est celui de chacun.» Signé Boris Vian, que j’ai entendu chanter ‘Le Déserteur à la Fontaine des Quatre-Saisons’ ( il y avait pas loin de moi François Mauriac qui se délectait aussi), Boris Vian pour qui j’ai la plus grande estime, mais tout de même pas pour ce truisme, d’autant qu’il est suivi d’un édito : « Boris Vian a raison. À tout âge nous avons besoin de trouver et de partager des moments de bonheur. Aimer son prochain et toujours penser à donner un brin de tendresse.» De telles et aimables vérités premières ne présageaient rien de bon. Et pourtant?Le site a mué et devient maintenant automatiquement http Evene.fr. C’est une petite merveille avec, en une, un Proust nanti d’une machine à écrire. Veut-on dire par là que Marcel se servait de cet instrument ? Cela va peut-être plus loin. ce site tend à nous démontrer que Proust et Turing sont à l’origine de l’ordinateur ! Une machine imaginaire: coïncidence? «Cette machine (de Turing) imaginaire, conçue dans les années 30, est devenue, dans les années 50, ce que nous connaissons sous le nom d’ordinateur, à l’époque où Turing a conçu le projet de “construire un cerveau” (et comme le “je veux construire un cerveau>” de Turing répond au “je veux peindre comme une machine” de Giacometti !). Est-ce une coïncidence ? On songe à la Recherche, il se trouve que les pièces maîtresses d’un ordinateur sont sa mémoire et son horloge. Le Temps n’y joue pas un rôle moins important que dans le Livre. Et il se trouve aussi que la langue qu’il emploie est une langue performative. Cela de deux manières au moins : c’est une langue qui traduit des impulsions électriques (réelles) en chiffres (fictifs) et des chiffres en impulsions électriques ; et c’est une langue qui ne connaît pas la distinction entre le signifiant et le signifié, puisque tout signifié n’est jamais pour elle que la somme des signifiants nécessaires à sa production (la somme des instructions données pour le construire), ou pour le dire plus simplement, une langue pour qui le mot “arbre” ne désignera un arbre que s’il enveloppe tout le processus (le programme) permettant de former un arbre, c’est-à-dire au fond, l’arbre lui-même. Est-ce le message que veut donner Evene ? Je ne le pense pas et je m’extasie plutôt sur cette idée qui consiste à personnaliser un roman déjà pré-écrit . En fait il y a quatre romans, j’en choisis un. «Chimère ; par Pascal Leby et vous-même « Genre : suspense « L’intrigue : L’amitié c’est sacré ! Alors, quand une de vos amies disparaît et se retrouve en danger de mort, vous êtes prêt(e) à remuer ciel et terre pour voler à son secours. Une course contre la montre commence, qui vous mènera de Paris aux routes escarpées du Morvan. De votre intuition et de votre rapidité d’action dépendra… son salut. Une mécanique implacable est en route : à vous de la stopper ! Attention, ça va être à vous. « Personnages personnalisables : Cinq personnages sont personnalisables : – le personnage principal (qui se trouve plongé dans une aventure trépidante) et quatre personnages secondaires : – le tueur à gage (qui n’aura de cesse de remplir sa mission) – le gentil moine – la concierge – la jeune journaliste» Voilà qui est savoureux et qui suscitera sans doute des vocations de semi-auteurs ! Leurs « ?uvres » n’auront certes pas beaucoup de chance de rejoindre la liste que cite evene des « cent meilleurs livres de tous les temps» établie en 2002 par cent écrivains provenant de 54 pays différents. Ouvrage anonyme, univers lugubre… Cette liste réserve des surprises en citant beaucoup de livres qui ne sont pas dans toutes les bibliothèques, comme Vie et Opinions de Tristam Shndy, de Laurence Sterne ; Njals Sage, ouvrage anonyme dont il n’existe pas de traduction française, épopée islandaise nous dévoilant un univers lugubre animé par des actes criminels incommensurables ; je citerai encore Mathnawi, de Jalal Ad-In Rumi. Heureusement, pour nos pauvres petites têtes, la plupart des titres retenus appartiennent à des livres que nous avons déjà rencontrés et appréciés. Il y a aussi ?que n’y a-t-il pas ?- des quiz type Trivial poursuit et je conteste l’une des questions qui dit : « Cherchez l’intrus : Europe ? Asie ? Australie ? Amérique » Tout fier je déduis que l’intrus c’est l’Europe, seule à commencer par un E. Eh bien non, ce serait l’Australie, seule à ne pas être un continent alors qu’un continent est, d’après un bon dictionnaire, « une vaste étendue de terre qu’on peut parcourir sans traverser de mer». Si le continent en question veut être l’Océanie, il y a quand même beaucoup de mer à traverser ! La tradition du Mardi Gras Evene est très agréable à feuilleter, un agenda, un album, qui semble penser à tout. Ce texte-ci paraît en carême mais il a été élaboré le 24 février et, pour evene, l’événement du jour c’était le mardi gras : « La tradition du Mardi Gras est d’origine chrétienne. Cette fête marque le dernier jour où les Chrétiens peuvent manger du ‘gras’ avant d’entamer le Carême. Les 40 jours suivants, qui précèdent Pâques, sont en effet supposés être consacrés à la prière et au jeûne, à l’image des 40 jours que Jésus passa dans le désert. D’où le mot ‘mardi gras‘, les beignets et l’envie de faire la fête avant d’entamer une période peu propice à la gourmandise.» De la même manière, quelques jours auparavant l’événement, c’était les Césars qui étaient annoncés dès qu’ils étaient décernés. Et il y a des rubriques pleines d’enseignement. Ainsi on peut écrire aux personnalités, vivantes ou mortes, et, pour Napoléon, cela donne ceci, entre autre : « – Message de SANOSUKE à NAPOLÉON EUGÈNE LOUIS BONAPARTE Un tyran passe pour un héros dans les livres d’histoire parce qu’il est français ? Napoléon tu ne me manques pas… – Message de PHOCEENNE à NAPOLÉON EUGÈNE LOUIS BONAPARTE Vous êtes un grand de ce monde, précurseur des fondations du monde actuel !!! » Donner son avis sur n’importe quoi… On peut donner son avis sur tout sujet. Ainsi ces déclarations, l’une sur Diderot, l’autre sur Amélie Nothomb : « – A propos de LE NEVEU DE RAMEAU (Denis Diderot) Avis de Mauricienne Je n’ai sûrement pas encore acquis la maturité nécessaire pour COMPRENDRE ce livre, mais il en résulte que je l’ai néanmoins trouvé ; TRES CHIANT !! … je crois qu’il faut vraiment être un(e) accroc de Diderot et avoir du temps à perdre pour aimer ce genre d’écrit !… mais soit, ça n’est que MON avis, et dans la vie, TOUT EST RELATIF (sauf les Pink Floyd) – A propos de ANTÉCHRISTA (Amélie Nothomb) Avis de Lindacamurato A tous ceux qui n’aiment pas ce roman : Je pense que chacun de nous peut rencontrer son Antéchrista et personne ne peut savoir quel sera son seuil de tolérance. C’est ce qui fait de ce roman un livre très intéressant dans la mesure où le lecteur peut aisément s’identifier à Blanche sauf si bien sûr vous pensez n’avoir jamais rencontré de personnes nuisibles, qui vous manipule insidieusement !!! Mais qui n’a jamais rencontré ce type de personne ? Ayant vécu presque la même histoire je ne peux qu’aimer ce livre… à vous de trouver ce qui dans ce roman vous ressemble… » Je suis sûr que vous vous délecterez sur Evene? Louis Fournier


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur