Pour gérer vos consentements :

Citrix sur la défensive va supprimer 900 emplois

Fin de semaine dernière, Citrix a présenté un chiffre d’affaires pour le 4e trimestre de 851 millions de dollars, en hausse de 6% par rapport au même trimestre en 2013. Un résultat porté par l’activité dédiée aux services professionnels (conseil, formation, certification) en hausse de 15% tandis que les offres SaaS connaissent une progression de 10% et les mises à jour de licence et maintenance progressent de 9%. Seule la vente de solutions et de licence connaît un léger retrait de 1%, sur le trimestre.

Le vent tourne

Sur l’année entière, Citrix fait mieux. A 3,14 milliards, le chiffre d’affaires s’affiche en hausse de 8%. Une progression également portée par les services professionnels (+26%), le SaaS (12%), les mises à jour et maintenance (9%) alors que la vente de licence reste positive (+1%). Ce qui dénote un recul de l’activité sur le dernier trimestre. Cela se traduit notamment dans les revenus nets de 252 millions de dollars contre 340 millions un an plus tôt. Néanmoins, les résultats 2014 intègrent 60 millions de dollars de charges de dépréciation liés à certains actifs incorporels, et 40 autres millions en frais de procès et autres charges de restructuration.

Malgré ces frais, le vent semble néanmoins tourner pour Citrix qui entend prendre les devants… en préparant le départ de 900 personnes : 700 salariés internes et 200 consultants externes. Soit près de 10% de ses plus de 9100 effectifs dans le monde. Avec cette restructuration, l’éditeur espère économiser entre 90 et 100 millions de dollars avant impôts en 2015, contre moins de 55 millions de dollars partagés en indemnités de départs et consolidation de locations. Un programme de restructuration par lequel Citrix entend « accélérer [son] orientation stratégique et l’efficacité opérationnelle ».

Nous ne sommes pas satisfaits

« Je suis fier de notre performance 2014, mais nous ne sommes pas satisfaits. Nous abordons 2015 avec un accent sur l’innovation qui offre une meilleure expérience, plus de flexibilité et une plus grande sécurité à nos clients, et une empreinte organisationnelle plus ciblée qui permet une croissance rentable », commente Mark Templeton, PDG du fournisseur. Une amélioration des solutions qui permettrait donc d’optimiser la masse salariale.

Citrix n’a pas encore précisé les divisions qui seraient touchées. Ni les régions. L’Europe échappera peut-être à la vague de licenciements. La région EMEA constitue la meilleure progression de l’année (+9% du chiffre d’affaires) contre 5% et 6% respectivement pour les zones Amériques et Pacifique.


Lire également
Stockage : Citrix muscle son offre VDI avec Sanbolic
Avec Virtual, Citrix virtualise Android et iOS dans le Cloud

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago