Clara Delétraz, French Tech, « Les start-up se projettent de plus en plus à l’international »

Régulations

La directrice adjointe de French Tech, Clara Delétraz est revenue sur l’initiative qui vise à développer le tissu de start-up françaises et notamment à l’international.

French Tech ambitionne ni plus, ni moins que d’être au centre de la révolution des start-up. C’est le credo de Clara Delétraz, directrice adjointe de French Tech, initiative lancée il y a un an par Fleur Pellerin alors ministre en charge de l’économie numérique. Ce projet repose sur 3 axes, la construction d’une communauté d’entrepreneurs autour d’une marque commune et la réalisation d’un réseau de métropoles French Tech. Par ailleurs, le plan prévoit la diffusion de la culture entrepreneuriale via un fonds de 200 millions d’euros en collaboration avec Bpifrance. Et enfin, un volet international prévoit la construction d’une représentation des start-up française à l’étranger.

Clara Delétraz ne critique pas les récents départs de certains entrepreneurs pour trouver des financements aux États-Unis. Au contraire, elle salue le fait que beaucoup de start-up se projettent à l’international en gardant des équipes de R&D en France. Elle estime que ces entrepreneurs vont acquérir un savoir et des compétences qu’ils pourront transmettre sur le long terme à d’autres entrepreneurs. La France a des atouts face à la concurrence européenne (Allemagne et Angleterre), mais il reste encore beaucoup de préjugés non fondés avoue la dirigeante. Elle milite aussi pour un positionnement européen afin de se battre contre d’autres régions du monde attractives pour les start-up.

Clara Delétraz, French Tech : « célébrer les entrepreneurs qui réussissent aux Etats-Unis »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur