Claranet rachète plusieurs sociétés dont Oxalide

L’hébergeur britannique, Claranet est devenu en quelques années un boulimique des rachats. Aspaway, Runiso, Morea, Diademys, Ardenta, la liste est longue et elle vient de s’allonger de 3 nouvelles sociétés : Oxalide, Sec-1 et ITEN Solutions.

L’hébergeur français Oxalide n’est pas un inconnu. En début d’année, il a fait la Une de la presse en raison d’une panne qui a bloqué beaucoup de médias hexagonaux pendant quelques heures. En dehors de ce fait divers, l’hébergeur a été créé en 2003 et revendique aujourd’hui un chiffre d’affaires de 17,5 millions d’euros. Il comprend 95 collaborateurs et dispose d’un portefeuille de 300 clients. Dans un communiqué, on apprend que Maxime Kurkdjian et Sébastien Lucas, fondateurs et dirigeants d’Oxalide, vont rejoindre Claranet.

Sécurité et hébergement au Portugal

Parmi les autres acquisitions, on retrouve l’anglais SEC-1. Basé à Leeds et créé en 2001, il s’agit un prestataire de sécurité proposant des services de pentesting, d’audits de vulnérabilité, de protection et de formation. Il affiche un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros. Son expertise permettra à Claranet de renforcer son pôle de sécurité.

Enfin, dernier rachat, ITEN Solutions est une société portugaise. Elle est née en 2013 de la fusion de deux sociétés lusophones et comprend aujourd’hui 300 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros. Cette opération vise à faire de Claranet un acteur majeur dans l’hébergement au Portugal.

Refinancement de la dette en vue d’autres acquisitions

Avec ces opérations de croissance externe, le périmètre de Claranet évolue pour atteindre 360 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, plus de 1 800 employés et 6 500 clients, avec une présence internationale dans huit pays et deux continents (Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Espagne, Portugal, Pays-Bas et Brésil). Le groupe en profite pour annoncer un refinancement de la dette par plusieurs institutions financières : ABN AMRO, Bank of Ireland, HSBC, Natixis, Partners Group, The Royal Bank of Scotland, Société Générale et Sumitomo Mitsui Banking Corporation, mais aussi de nouveaux actionnaires dont Tikehau Capital et Partners Group. Avec ce refinancement, Claranet dispose de 93 millions d’euros pour envisager de nouvelles acquisitions. Charles Nasser, CEO et fondateur de Claranet, estime que « le marché des services managés en Europe va se consolider dans les 24 prochains mois ».

A lire aussi :

Claranet absorbe Aspaway, après Morea et Runiso

Claranet sécurise son offre d’hébergement PCI-DSS avec Runiso

Crédit photo : Pressmaster – Shutterstock.com

Recent Posts

Voitures électriques : Huawei va-t-il se convertir en constructeur ?

L'agence de presse Reuters affirme que Huawei serait en passe de se lancer dans la…

2 jours ago

IA et Data : 10 métiers qui rappportent le plus en France

Quels sont les métiers dédiés à l’intelligence artificielle (IA) et aux données, dont les rémunérations…

2 jours ago

Indice de réparabilité : comment s’en sortent iPhone et MacBook ?

En application de la loi AGEC, Apple affiche un « indice de réparabilité » pour…

2 jours ago

CentOS : après les devs, Red Hat tente de retenir les projets open source

Red Hat continue d'actionner des leviers pour pallier l'abandon de CentOS. Le dernier en date…

3 jours ago

Slack : un apport moins financier que fonctionnel pour Salesforce ?

Au-delà de son apport fonctionnel, quelle manne financière Slack peut-il représenter pour Salesforce ? Ce…

3 jours ago

Sécurité cloud : Sysdig porte eBPF probe auprès de la CNCF

Avec le module de noyau sysdig, eBPF probe, tous les composants de base de Falco,…

3 jours ago