'Class action' autour du label 'Vista Capable' : Microsoft se défend

Régulations
Du rififi dans le nuage entre Amazon et Google

Suite à la divulgation de certains e-mails embarrassants, l’éditeur a demandé la suspension temporaire du procès

Microsoft a décidé de faire appel contre la décision d’accorder le statut de ‘class action’ au procès contre son label ‘Vista Capable’. L’éditeur a demandé l’interruption temporaire du procès afin d’empêcher la divulgation d’autres e-mails qui se sont révélés extrêmement embarrassants.

Microsoft a déclaré dans sa pétition que le tribunal avait commis des « erreurs » en autorisant l’ouverture d’une action de groupe (class action) car cela l’exposait à un nombre potentiellement considérable de plaintes d’importance mineure.

« Microsoft a produit, à un coût extraordinairement élevé, près de 50.000 pages au cours de l’enquête préalable« , a déclaré l’éditeur.« La taille même de Microsoft fait de ce projet une entreprise énorme et coûteuse. Microsoft s’attend à dépenser de nouvelles sommes substantielles en frais d’enquête préalable, sans oublier la perte de productivité de ses employés appelés à témoigner. »

Bon nombre de ces documents se sont révélés embarrassants pour Microsoft puisqu’ils témoignent des graves inquiétudes de la direction concernant la campagne Vista et Vista Capable.

« Je me suis personnellement fait allumer. Est-ce que cela arrive chez de nombreux clients ? J’ai maintenant une machine à e-mails à 2.100 dollars », écrit dans un e-mail Mike Nash, directeur de la gestion des produits Windows.

Jim Allchin, alors co-président de la division des plates-formes et services de Microsoft, écrit dans un autre e-mail : « Nous avons tout bâclé. Vous avez intérêt à faire du meilleur boulot avec nos clients. »


Avis d'experts de l'IT