Clearswift veut faire plus que protéger du ‘spam’

Sécurité

L’éditeur de MIMEsweeper propose 64 niveaux d’analyses pour nous protéger contre le ‘spam’. Mais l’éditeur va encore plus loin: il propose une solution pour surveiller les messageries

La lutte contre le ‘spam’ (ou prolifération d’e-mails publicitaires non sollicités) est porteuse de nombreux paradoxes !

Le marché de la lutte anti-spam est en pleine évolution: il s’y développe de nombreuses ‘start-ups’ – 174 rien qu’aux Etats-Unis. Ce marché est entré en phase de consolidation. La lutte contre le ‘spam’ focalise toutes les attentions. Pourtant, les acteurs d’Internet avancent en ordre dispersé. Ian Bowles, senior vice-président pour les Opérations mondiales de Clearswift, premier fournisseur de logiciels de gestion et de sécurisation des communications électroniques, a évoqué l’évolution de ce marché prometteur lors d’une visite à Paris ce 27 mai. Le ‘spam’ est un phénomène qui empoisonne la vie des internautes et sature les boîtes de messageries des entreprises. Mais la lutte contre ce fléau est peu coordonnée. Pour les fournisseurs d’accès, par exemple, la priorité a porté jusqu’ici sur la lutte contre les virus, malgré l’occupation de la bande passante, et au profit du trafic: ce critère de valorisation perd de plus en plus son sens. Avec sa solution MIMEsweeper, Clearswift propose une double approche curative. Tout d’abord avec l’analyse des messages, grâce à 64 niveaux de scrutation des messages. Ensuite avec la flexibilité de la solution, qui permet de paramétrer pour chaque utilisateur un niveau d’accès aux messages. L’Irlande, par exemple, a doté chaque élève d’une adresse de messagerie, mais l’administration a paramétré les protections anti spam afin d’interdire toute intrusion de messages “déviants”. Ainsi, sans intervention humaine, une solution comme celle proposée par Clearswift, qui se place en frontal des serveurs de messagerie, permet de s’adapter aux spécificités locales, comme de gérer le stockage des données, ou de surveiller les échanges sur le réseau. Et c’est là que Clearswift prend une dimension nouvelle: en permettant aux entreprises de mettre en place des systèmes de surveillance, même a fortiori. MIMEsweeper intègre donc un très haut niveau d’analyse, 64 là où les systèmes antivirus ou anti-spam des fournisseurs d’accès se contentent de 3 niveaux. Sur un plan heuristique, la solution analyse 60 à 90 attributs. Mais surtout le gigantesque volume de messages traités sur les serveurs permet d’obtenir une réactivité exceptionnelle, avec une mise à jour toutes les trois heures environ ! Avec 50.000 clients dans le monde, dont 2.500 en France, Clearswift veut confirmer sa place de leader, et répondre aux attentes de surveillance, parfois paranoïaques, qui se propagent au sein des entreprises.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur