Client léger: Neoware casse les prix

Régulations

Le spécialiste propose désormais des produits à partir de 200 dollars. On peut se poser des questions…

Avec la recherche constante du contrôle des coûts, l’acquisition de “postes légers” devient une option de plus en plus séduisante pour les entreprises. Ce système permet de déployer rapidement des machines sans disque dur relié à un serveur qui intègre les programmes nécessaires. Chaque poste léger ne nécessite aucune installation de logiciels et son utilisateur peut se connecter à tous types d’environnements: Windows, mainframe…

Le “client léger” devient d’autant plus intéressant avec la multiplication des attaques virales actuelles. Car ce type de système en est préservé. Dans ce secteur, Neoware est l’un des spécialistes. Pour amplifier son offensive et surtout convaincre les chefs d’entreprise d’adopter ce système de gestion du parc informatique, le groupe annonce diverses actions marketing et nouveaux produits. Un effort particulier a été porté sur les prix. Avec une offre d’entrée de gamme à 199 dollars, Neoware souligne qu’un poste “client léger” coûte aujourd’hui en moyenne un quart du prix d’un PC classique. Par ailleurs, les nouvelles plate-formes de Neoware intègrent désormais la fonction “Open Management” qui les rendent compatibles avec : IBM Tivoli, Microsoft Systems Management Server (SMS) et Altiris Deployment Solution. Mais aussi avec des plates-formes de clients légers concurrentes comme Wyse. Nouveaux prix, nouvelles comptabilités: Neoware espère que cette offensive lèvera les dernières “inhibitions” des chefs d’entreprise vis à vis du “client léger”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur