Climat toujours morose pour les SSII françaises

Cloud

On attendait la reprise pour le troisième trimestre, mais il faudra encore patienter

Le redémarrage du secteur des sociétés de services informatiques françaises n’a toujours pas eu lieu. 2002 avait été catastrophique, 2003 ne sera franchement pas meilleur compte tenu des derniers trimestriels des SSII de notre pays.

La plupart de ces entreprises ont vu pour le troisième trimestre leur chiffre d’affaires baisser de 2% à 13%, à données comparables, et se sont gardées d’avancer des perspectives chiffrées pour 2004, entraînant des révisions en baisse des estimations d’analystes. “Globalement, les chiffres d’affaires du troisième trimestre ont été légèrement inférieurs aux attentes, ce qui confirme que l’on n’est pas encore dans un scénario de reprise rapide”, commente, pour Reuters, Laurent Daure, analyste chez Julius Baer. “La reprise n’est pas encore là”, “la visibilité reste faible”, constatent d’autres analystes. Si le marché américain a commencé à se reprendre au premier semestre, cela n’a profité qu’aux SSII locales pour l’instant et la plupart des marchés européens restent en décroissance, malgré un très léger mieux en septembre et octobre. Mais les analystes s’accordent à dire que le pire est passé pour le secteur et qu’une stabilisation, voire une croissance, des dépenses informatiques est en vue dans prochains mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur