Cloud : 2013, l’année où le modèle as-a-service s’est imposé

CloudIAASPAAS
Le cloud s'installe

2013 aura été l’année de la maturité pour le Cloud Computing, celle où le modèle SPI (SaaS/PaaS/IaaS) ou plutôt EaaS (Everithing-as-a-Service) s’est imposé.

Il n’est pas aujourd’hui une solution, un projet, une annonce dans lesquels ne figure l’expression ‘Cloud’. En quelques années, le Cloud Computing, avec ses nouveaux modèles de consommation à la ressource, s’est imposé comme étant une tendance majeure de l’IT. Mais entre les tests, les adoptions voire les mariages plus ou moins délicats entre Cloud public et Cloud privé, et les effets d’annonces, la réalité du Cloud en entreprise demeurait discutable.

Aujourd’hui, la question ne se pose plus, et l’année 2013 aura été celle de la maturité. Pour preuve une récente et troisième étude de North Bridge Venture Partners réalisée par GigaOM Research intitulée « Future of Cloud Computing » qui révèle que 75 % des entreprises exploitent au moins une instance Cloud dans leur environnement.

EaaS, SaaS, PaaS, IaaS, SPI…

Premier enseignement de l’étude, le business est le porteur de l’adoption du EaaS (Everithing-as-a-Service) dans les organisations. D’ailleurs, cet acronyme fait clairement référence aux ‘x’aaS, SaaS (Software-as-a-Service), PaaS (Platform-as-a-Service) et IaaS (Infrastructure-as-a-Service), qui ponctuent le quotidien des DSI, réunis désormais sous un nouvel acronyme (encore un !) : SPI pour SaaS/PaaS/IaaS.

C’est le IaaS qui rencontre le plus de succès, ses usages ont progressé de 45 % en 2013, contre 35 % en 2012 et 29 % en 2011. Six thèmes sont récurrents à l’évocation du Cloud : Big Data, mobile, gestion des systèmes, bakckup et disaster recovery, helpdesk, et sécurité. A noter que la sécurité est de moins en moins considérée comme un frein, passant sous la barre des 50 % (46 % des répondants), contre 55 % en 2012.

3/4 de cloud

L’étude confirme par ailleurs que 75 % des répondants ont adopté a minima une plateforme de Cloud. Ils étaient 67 % un an plus tôt. Le marché du Cloud devrait ainsi atteindre 158,8 milliards de dollars en 2014 ! Soit une progression de 126,5 % depuis la première étude en 2011.

Quatre applications pro squattent le haut du classement en terme de consommation de services : le partage de fichiers, les applications business, le CRM et la collaboration.

Dernière démonstration de l’attrait du Cloud, les DSI qui ont répondu à l’enquête semblent désormais ne plus souhaiter investir dans le BYOD (Bring Your Own Device) mais dans le BYOC (Bring Your Own Cloud)…

Crédit photo © italianestro – shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur