Cloud Amazon : nouveau recul des tarifs d’AWS

Cloud
Le cloud d'Amazon au service des développeurs Windows

Rançon du succès ou guerre des clouds qui fait rage… Amazon a annoncé une nouvelle baisse de ses tarifs EC2.

L’information aurait pu passer inaperçue, elle n’a été publiée que sur le blog Amazon : AWS (Amazon Web Services) applique la 26e baisse de prix de ses services cloud EC2.

Sont concernées les nouvelles instances E2 Reserved Instances – Light, Medium et Heavy Utilization – qui s’exécutent sur Linux/UNIX, Red Hat Enterprise Linux et SUSE Linux Enterprise Server, et cela depuis le 5 mars.

AWS, régions et granularité de l’offre

La réduction s’applique différemment selon le datacenter concerné (région) et selon le groupe d’instances, à savoir le volume d’instances réservé par le client, Standard (m1), Second-Generation Standard (m3), High-Memory (m2), et High-CPU (c1). Amazon joue à fond la granularité introduite récemment dans sa tarification…

Le tableau ci-dessous détaille les réductions selon les modèles d’instances :

Effet de taille ou concurrence ?

La question que l’on peut se poser est « Amazon réduit-il ses tarifs en fonction de l’abaissement de ses coûts avec le volume d’utilisateurs, ou en fonction de la concurrence ? ».

Certes, le prix de revient baisse avec le succès et les volumes de consommation. Mais si l’on suit le rythme des baisses, c’est plutôt la concurrence, principalement l’agressivité de Microsoft Windows Azure, qui a poussé dernièrement AWS à revoir ses prix.

Ce n’est pas le client qui s’en plaindra, car malgré les avantages du cloud, en particulier l’abandon du CAPEX (investissement) au profit de l’OPEX (consommation) et la disponibilité élastique des ressources, le cloud révèle sur la distance des coûts qui laissent perplexes.

La guerre des prix que se livrent les grands acteurs du cloud – qui en France devrait s’accélérer avec l’arrivée des offres issues des clouds souverains, mais rien n’est moins sûr ! – devrait permettre de réduire le gap qui s’annonce et de limiter la casse budgétaire que prépare la vue court-termiste de certaines DSI… C’est en tout cas souhaitable avant que tout le monde fonce dans le mur !


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur