Cloud : Amazon s’attaque au poste de travail virtualisé avec WorkSpaces

CloudPoste de travail
Amazon Web Services WorkSpaces

Amazon Web Services (AWS) lance WorkSpaces, une offre d’infrastructure de poste de travail dans le Cloud. Comme à son habitude, AWS arrive sur le marché avec des tarifs très agressifs, défiant les solutions VDI installées sur site.

Amazon Web Services (AWS) enrichit aujourd’hui sa trentaine de services cloud. Après le calcul (EC2), le stockage (S3), la base de données (RDS), l’applicatif, la diffusion de contenus, le déploiement et gestion, ou encore la facturation, le cybermarchand se lance dans l’infrastructure de postes de travail virtuaisés (VDI).

Amazon WorkSpaces, nom de l’offre, s’inscrit comme une solution de gestion des postes de travail dans le Cloud. Que ce soit à partir d’un PC Windows ou Mac, fixe ou mobile, ou depuis une tablette (sous Android comme la Kindle Fire d’Amazon ou sur les iPad d’Apple), l’utilisateur pourra accéder de n’importe où à ses documents et applications selon les ressources, y compris de stockage, que l’administrateur lui allouera à partir de l’AWD Management Console.

Répertoire dédié ou Active Directory

Les options et la gestion de WorkSpaces se veulent souples : le choix de la puissance de calcul (CPU), du volume de stockage, des applications et du nombre de terminaux concernés s’effectue à l’unité et au mois. Le client WorkSpaces se télécharge depuis les stores d’Amazon, Google Play et Apple iTunes App Store.

La gestion des profils s’effectue pour sa part depuis un répertoire dédié ou selon les règles de l’Active Directory de l’entreprise. Les deux modèles pouvant s’associer en parallèle. Autant de temps gagné en paramétrage de droits utilisateurs. La qualité de la liaison s’appuie la technologie d’optimisation réseau PCoIP (compression, chiffrement, “pixel only”) fournie par Teradici.

A partir de 35 dollars

La gestion en ligne dans le cloud affranchit l’entreprise des investissements d’infrastructures et des tâches de gestion locales propres aux solutions VDI on-premise. Bien sûr, AWS garantit la sécurité et l’efficacité du modèle de gestion centralisé, qui plus est pour « moins de la moitié du coût de la plupart des offres VDI du marché ». Offres “on-premise” s’entend. Selon sa propre simulation, Amazon estime à 43 333 dollars le coût mensuel de WorkSpaces pour 1000 utilisateurs contre plus de 106 000 pour une solution interne.

Les tarifs évoluent entre 35 dollars mensuels par profil (1 vCPU, 3,75 Go de RAM et 50 Go de stockage et une offre logicielle basique) et 75 dollars (2 vCPU, 7,5 Go de RAM, 100 Go de stockage agrémenté de Microsoft Office Pro 2010 et d’un anti-virus).


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur