Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Cloud : quelles API publiques pour contrôler les coûts ?

L’API Retail Rates ne parle plus seulement en dollars américains. Elle peut désormais communiquer les prix publics des services Azure dans 16 autres devises.

Officiellement, cette fonctionnalité reste en aperçu (preview). On l’active en intégrant aux requêtes le paramètre currencyCode. Lequel rejoint une douzaine d’autres filtres, listés ci-contre. Ils permettent de jouer essentiellement sur le nom des produits, leur code, leur famille, leur localisation et le type de facturation.

Retail Rates n’est qu’une API parmi toutes celles que Microsoft propose pour contrôler les coûts. Elle a toutefois de particulier qu’on peut y faire appel sans authentification, à l’URL suivante.

https://prices.azure.com/api/retail/prices

Pour qui n’est pas client Azure, c’est donc une méthode alternative au calculateur de tarifs. Qui prend déjà en charge d’autres devises que le $.

Price List Service : le Retail Rates d’AWS

L’équivalent chez AWS s’appelle Price List Service. Il nécessite toutefois un jeton d’autorisation (pas d’accès public). L’API renvoie les données au format JSON, comme Retail Rates. Elle prend en charge les instances réservées et à la demande. Mais pas les Savings Plans, qui consistent en un engagement à utiliser une quantité spécifique de puissance. Pour y faire appel, deux adresses :

https://api.pricing.us-east-1.amazonaws.com
https://api.pricing.ap-south-1.amazonaws.com

À l’origine, il s’agissait d’une API en bloc. Elle reste accessible sous cette forme. Les informations qu’elle permet de télécharger – en JSON ou CSV – sont moins précises. Elles ne peuvent pas porter sur un SKU spécifique, mais sur l’ensemble des produits constitutifs d’un service donné, éventuellement dans une région cloud déterminée. Il est, en revanche, possible de consulter les tarifs en Savings Plan.

La liste des fichiers relatifs aux différents services pris en charge se trouve dans un index récupérable à l’URL ci-dessous.

https://pricing.us-east-1.amazonaws.com/offers/v1.0/aws/index.json

AWS précise que seuls font foi les prix affichés sur les pages des services. Ceux que fournit l’API n’ont qu’une valeur indicative. Il en va de même pour ceux obtenus par l’intermédiaire du calculateur.

Chez Google Cloud, le pendant de Retail Rates est disponible depuis trois ans. Son nom : Cloud Billing Catalog. On l’invoque à l’adresse qui suit. Là aussi, avec une clé d’API.

https://cloudbilling.googleapis.com/v1/services

Cloud Billing Catalog prend en charge une trentaine de devises. Il complète une boîte à outils qui comprend là aussi un simulateur de coûts. Ce dernier est quasiment la seule ressource accessible sans disposer de compte de facturation Google Cloud.

Illustration principale © Rawpixel.com – Adobe Stock

Recent Posts

Violation de données : phishing et ransomware au top des menaces

Les attaques informatiques par hameçonnage et ransomwares ont augmenté respectivement de 11 et 6% l'an…

2 jours ago

IBM Think 2021 : IA à tous les étages

IBM fait le plein d'annonces solutions à l'occasion de sa conférence Think 2021. Une édition…

4 jours ago

Jamf, expert Apple, acquiert Wandera 400 M$

Wandera étend les capacités de sécurité "zero trust" mobile/cloud de Jamf, spécialiste des solutions de…

4 jours ago

Tiger Lake : au tour des stations de travail mobiles

Tout juste officialisées, les puces Tiger Lake-H arrivent sur plusieurs stations de travail mobiles Dell…

5 jours ago

Automatisation : Appian met à niveau sa plateforme low code

Appian met à niveau sa plateforme d'automatisation low code. L'accès aux données et le développement…

5 jours ago

Lura : une passerelle API chez la Fondation Linux

Destiné à développer des passerelles API, le framework KrakenD passe sous l'aile de la Fondation…

5 jours ago