Le Cloud est devenu la compétence la plus recherchée par les DSI

DSIRégulations
cloud computing gouvernance (crédit photo © Melpomene - shutterstock)

Devant la sécurité et la gestion de projets, le Cloud Computing est considéré comme l’expertise IT la plus précieuse par les directions informatiques interrogées dans le cadre d’un sondage britannique publié par Robert Half Technology.

Le Cloud Computing est devenu la compétence IT la plus recherchée par les directions informatiques, selon un sondage britannique réalisé pour la société de recrutement spécialisé Robert Half auprès de 100 DSI du Royaume-Uni.

39 % des DSI interrogées par un institut « indépendant » en janvier 2013 considèrent le Cloud Computing comme l’expertise la plus précieuse pour les professionnels de l’informatique, devant la sécurité (37 %) et la gestion des projets (33 %). Arrivent ensuite : la virtualisation (29 %), l’administration réseau et l’ingénierie (27 %), le mobile et le développement d’applications (27 %), la gestion de base de données (24%), le développement C# (15%), la Business Intelligence (14%) et le développement Java (13 %).

La tendance se vérifie en France où « le Cloud Computing est devenu inévitable pour la DSI, et la sécurité reste au cœur de ses préoccupations », explique à la rédaction Fabrice Coudray, directeur de Robert Half Technologie. Au-delà des compétences techniques, la DSI est « comptable du coût de l’informatique ». Elle doit « faire respecter les délais » et se positionner comme « un acteur de la transformation numérique des entreprises, d’où la nécessité d’être proche des directions métiers », a-t-il ajouté.

Les DSI à la recherche d’experts du Cloud

L’adoption de l’informatique en nuage par un plus grand nombre d’organisations, entreprises et administrations, influence à la hausse le recrutement d’experts. 82 % des entreprises interrogées outre-Manche ont défini une stratégie en la matière.

Si 41 % des DSI déclarent disposer de l’effectif nécessaire pour mettre en œuvre des projets de Cloud Computing, une même proportion (41 %) veut renforcer ses équipes. 17 % des nouveaux recrutements prévus dans ce cadre concerneraient des collaborateurs permanents, 24 % du personnel intérimaire.

« C’est clairement le bon moment pour se concentrer sur l’acquisition de compétences centrées sur des projets de Cloud Computing », a souligné Phil Sheridan, directeur de Robert Half Technology au Royaume Uni.

Pallier la pénurie de compétences

Dans le monde, 1,7 million d’emplois liés au Cloud Computing n’auraient pas été pourvus en 2012 faute de candidats disposant de la formation, de la certification et de l’expérience nécessaires, d’après une étude IDC commandée par Microsoft. Sur la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), IDC estime que les emplois liés à l’informatique en nuage vont croître de 24 % par an pour atteindre 1,4 million de postes en 2015.

Pour répondre à la demande, les DSI investissent dans la formation de leurs équipes actuelles. 49 % des directions informatiques britanniques indiquent fournir en interne une formation à leurs collaborateurs, tandis que 32 % optent pour la formation externe (parmi eux, 30 % choisissent l’e-learning). Enfin, 20 % déclarent privilégier la formation sur le terrain.

Pour le cabinet Robert Half, « le fait que de nombreuses entreprises investissent dans des initiatives de Cloud Computing, ainsi que dans la formation de leurs équipes, signifie qu’il existe d’importantes opportunités et des perspectives claires d’évolution de carrière pour les professionnels dans ce domaine ».

crédit photo © Melpomene – shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur