Pour gérer vos consentements :

Cloud Compute : AWS introduit une instance bare metal dans EC2

Parmi les nombreuses nouveautés annoncées lors de l’événement re:Invent qui se déroule cette semaine à Las Vegas, Amazon Web Services (AWS) ouvre de nouvelles instances « Bare Metal » sur Elastic Compute Cloud (EC2).

La nouvelle solution bare metal est proposée avec la famille d’instances i3 pour l’heure. En public preview. Amazon prévoit de l’élargir à d’autres instances dans les mois qui viennent.

I3 bare metal permettra aux utilisateurs d’exécuter leurs charges de calcul directement sur des serveurs nus d’AWS (et non des machines partagées multitenants) tout en bénéficiant des avantages du Cloud (élasticité, évolutivité, sécurité).

Les nouvelles instances se destinent notamment aux applications non virtualisées ou qui nécessitent un hyperviseur spécifique ou encore une pile de virtualisation particulière pour répondre notamment à des modèles de licence restrictifs en matière de virtualisation (des applications non prévues pour le Cloud initialement).

De l’accès hardware modelable à volonté capable de répondre à des besoins très spécifiques, donc.

Double Xeon E5

Côté configuration, AWS met à disposition une machine dotée de 2 processeurs Xeon Intel E5-2686 v4 à 2,3 GHz à raison de 36 threads par cœur (72 au total), 512 Go de mémoire vive, 15,2 To de stockage local en SSD (qui nécessitera un pilote NVMe) et une capacité réseau de 25 Gbit/s. Du solide, donc, pour répondre aux besoins de performances élevées.

Comme tous les produits de la famille EC2, i3 bare metal bénéficiera des fonctions de Elastic Load Balancing, Auto Scaling, Amazon CloudWatch, Auto Recovery, etc.

Ainsi que des services de base de données, d’Internet des objets (Iot), d’analytique, d’intelligence artificielle (IA) et bien sûr de sécurité, proposés par le numéro 1 du Cloud public.

S’aligner face à la concurrence

Avec son offre bare metal, Amazon réagit à la concurrence qui propose déjà le service, chez Oracle ou IBM notamment. La semaine dernière, Microsoft a enfoncé le clou en proposant aux clients d’exécuter leurs applications VMware sur Azure.

L’offre i3 bare metal s’accompagne par ailleurs d’une nouvelle famille d’instances, H1, dédiée au stockage massif du Big Data tel que MapReduce, les systèmes de distribution de fichiers, etc.

Ainsi que de M5, de nouvelles instances EC2 tirant parti de processeurs Xeon Platinum 8000 à 2,5 GHz. Avec 96 vCPU et jusqu’à 384 Go de mémoire, M5 apporte 50% de capacités de calcul et mémoire, et 25% de bande passante supplémentaire à l’offre M4. Du lourd.


Lire également
Interview Boris Lecoeur – Amazon Web Services : « Cloud public : un mouvement massif en France »
Stockage Cloud : Amazon Web Services sécurise son offre S3
IaaS et SaaS stimulent la croissance du Cloud public

Recent Posts

Data et analytique : pour quel retour sur investissement ?

EY qualifie de "dépassement des attentes" une utilisation des mégadonnées et de l'analyse avancée à…

6 heures ago

Mobile et systèmes industriels : les chantiers du framework ATT@CK

Passé en v11, le framework MITRE ATT@CK renforce sa matrice Mobile. Il en sera de…

6 heures ago

Cybersécurité : Thales s’offre S21sec et Excellium pour 120 M€

L'acquisition vient renforcer l’offre de Thales dans le conseil, l'intégration et les services managés de…

11 heures ago

Transition numérique : une solide croissance à deux chiffres

Les investissements mondiaux dans les technologies et services de transformation numérique progresseraient de plus de…

1 jour ago

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jeff Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Forbes des 20 personnalités…

1 jour ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

1 jour ago