Cloud computing : Amazon RDS bascule vers MySQL 5.5

Bases de donnéesCloud

Besoin de vitesse ? Amazon propose dorénavant la très véloce nouvelle version de MySQL au sein de son offre de bases de données en ligne RDS.

Le service de base de données en mode cloud Amazon RDS (Relational Database Service) propose maintenant à ses utilisateurs d’opter pour MySQL 5.5. Une mouture très attendue.

En effet, cette version du célèbre outil de gestion des bases de données open source – annoncée en décembre par Oracle – présente des performances en nette hausse : fois 4,6 pour les opérations de lecture/écriture et fois 3 pour les opérations de lecture (en environnement Linux). Le moteur de stockage InnoDB 1.1 a également été optimisé pour tirer profit des systèmes multicœurs. Des nouveautés essentielles pour les utilisateurs d’Amazon RDS. La compagnie précise cependant qu’elle ne supporte pas (encore) les nouvelles fonctions de réplication incluses dans MySQL 5.5.

Amazon n’impose en aucun cas la migration vers cette nouvelle offre. La console du service propose ainsi l’accès à MySQL 5.1.45, 5.1.49, 5.1.50 et 5.5.8. Aussi, les utilisateurs pourront librement choisir de conserver MySQL 5.1 ou de basculer vers MySQL 5.5. Il conviendra toutefois d’exporter au préalable les bases gérées par MySQL 5.1 avec mysqldump, avant de les réimporter dans MySQL 5.5.

Rappelons qu’Amazon devrait prochainement ajouter un nouveau moteur de bases de données à son offre, Oracle Database 11g Release 2. Une annonce faite en début de semaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur