Cloud computing : où sont les femmes ?

CloudProjets
Cloud hybride

Les femmes restent sous-représentées dans l’ingénierie et les professions émergentes du cloud computing, selon un rapport du Forum économique mondial.

Malgré des signes encourageants pour une minorité, la sous-représentation des femmes dans les technologies et le top management reste une réalité.

Selon la 15e édition du rapport sur la parité du Forum économique mondial (WEF – « Global Gender Gap Report 2020 »), les femmes sont encore largement minoritaires dans les métiers les plus porteurs associés aux STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques).

En outre, d’après une analyse effectuée l’an dernier en partenariat avec LinkedIn, les femmes occupent seulement 12% des emplois « émergents » du cloud computing (9% en France), 15% des postes dans l’ingénierie et 26% dans la data science et l’intelligence artificielle (IA).

En revanche, les femmes sont davantage présentes dans le développement produit (35%), la vente (37%) et le marketing (40%). Elles sont même majoritaires dans deux catégories en croissance sur le réseau social professionnel acquis en 2016 par Microsoft, à savoir : la production de contenu (57%) et la culture (65%). Mais les métiers que ces secteurs recouvrent peuvent être moins valorisés et rémunérés que d’autres plus orientés Tech.

Un long chemin vers le capital-risque

Aujourd’hui, « il n’y a pas assez de femmes qui accèdent aux professions où la croissance des rémunérations est la plus prononcée, et qui sont souvent, mais pas exclusivement, axées sur la technologie », a souligné l’organisation basée à Genève (Suisse).

Proportion d’hommes et de femmes par communautés professionnelles © World Economic Forum_2020

Les analystes du World Economic Forum (WEF) expliquent la tendance par plusieurs facteurs, dont l’accès contrarié au capital qui freine les initiatives entrepreneuriales.

Selon une autre étude de 2019 (Odgers Berndtson), les écarts de rémunération entre femmes et hommes placés par le cabinet de recrutement à des postes de cadres et dirigeants commerciaux dans la Tech ont « presque disparu ».

La majorité, elle, ne peut se targuer d’un tel résultat. Globalement, au rythme actuel, « 257 ans » seraient nécessaires pour parvenir à la parité économique, selon le Forum.

(crédit photo de une © shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT