Cloud Computing: IBM confirme des services de… consulting, de validation

Réseaux

Prudent jusqu’ici avec ce nouveau concept de “nuage”, Big Blue commence par le… consulting

Fin novembre, IBM a annoncé pour début 2009 des services liés au “cloud computing“. On sait la prudence avec laquelle le géant de l’informatique a abordé ce concept de “nuage informatique”, revendiqué notamment par Dell et que l’on peut associer à la fois à la virtualisation des serveurs, à la mise en réseau virtuel des ressources et pourquoi pas, au ‘grid computing’…

Officiellement, il s’agit, pour IBM, de proposer des services destinés à vérifier la robustesse de telles architectures, mais aussi leur taux de disponibilité (performances, temps de réponse) et leur sécurisation.

Selon IBM, le “cloud computing” est un “modèle pour des services délivrés par le réseau, dans lequel l’utilisateur ne voit que le service et non pas l’implémentation ni l’infrastructure réquises pour sa fourniture“, explique IBM. “Le succès, à ce jour, des services en nuage comme le stockage et la protection de données ou les applications métiers d’entreprise, a suscité un large appel d’air pour de nouveaux fournisseurs“. Or, des performances incertaines et certains événements liés à des restaurations de données problématiques dans de tels “cloud services” relèvent du défi pour les entreprises qui réfléchissent à adopter de telles architectures”

Comme l’explique notre confrère eWEEKEurope.fr, “Big Blue n’a, à ce jour, aucune stratégie clairement identifiée dans ce domaine et évite généralement la terminologie « cloud computing », pourtant très répandue dans l’industrie, désignant plutôt ces techniques par les termes SAAS (software as a service), informatique à la demande ou encore solutions clients avancées“.

Ce flottement dans la terminologie se retrouve même au niveau des dirigeants de l’entreprise. Ainsi, Jayashree Subrahmonia, qui nous d’abord été présentée comme la directrice de la division Cloud Computing Solutions d’IBM, se décrit quant à elle comme la directrice de la division Advanced Customer Solutions. « Nous proposons [avec cette offre] notre expérience dans les domaines de la robustessee (‘resilience‘) et de la haute disponibilité, des sujets sur lesquels nous travaillons avec nos clients depuis 40 ans », a-t-elle déclaré à eWeek.com lors d’un entretien.”

Selon ce manager d’IBM, le nouveau programme vise à valider la robustesse des datacenters des sociétés fournissant des applications ou des services à leurs clients dans un environnement virtualisé. Il permet ainsi non seulement de valider l’intégrité de son propre data center mais aussi d’identifier ses partenaires et clients dignes de confiance (selon les critères d’IBM).

Les services Resilient Cloud Validation – qui ne sont pas réellement nouveaux puisque IBM Global Services en propose certains d’entre eux depuis des années – ont été conçus pour des systèmes hétérogènes, composés de divers types de matériels et logiciels imbriqués les uns entre les autres.

“IBM a indiqué que Allscripts-Misys Healthcare Solutions, un fournisseur de logiciels et services à destination des médecins et autres professionnels de santé, est la première société à utiliser le processus de validation. Les services d’IBM lui permettront de chiffrer les données sensibles des patients et de les récupérer facilement au moment voulu”, explique encore eWEEKEurope.fr .


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur