Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudIAASPAASSaaS

Cloud : la dépense des grandes entreprises augmente

Les grandes entreprises orientent davantage leurs budgets IT vers le cloud. Mais la migration vers le modèle « as a service » ne se fait pas sans heurts.

C’est l’un des enseignements d’un rapport de Flexera basé sur les réponses de plus de 300 responsables informatiques de grands groupes en Europe et en Amérique du Nord.

Globalement, les organisations concernées par l’enquête consacrent 8,2% de leurs revenus aux dépenses informatiques. 26% de l’enveloppe est gérée par les directions métiers elles-mêmes, hors du contrôle de la direction des systèmes d’information (DSI).

Où va l’argent ? Dans les projets de transformation numérique, la cybersécurité et la migration vers le cloud, essentiellement.

Cloud toute !

Les dépenses en solutions et services cloud (25% de l’enveloppe IT, dont 18% pour les IaaS/PaaS et 7% pour le SaaS) sont désormais supérieures à celles consacrées aux logiciels et systèmes sur site (on-premise) (22%).

Charges de travail dans le cloud [et sur site]

Si les charges de travail sont encore majoritairement traitées sur site, 32% le sont dans le cloud actuellement et 43% le seraient l’an prochain.

En outre, si 40% des organisations exploitent encore au moins six datacenters, 33% prévoient de réduire drastiquement leur nombre en 2020.

Les grandes entreprises évoluent, le plus souvent, dans des environnements hybrides cloud et travaillent avec différents fournisseurs de technologies.

AWS, Microsoft, ServiceNow, Salesforce et Google devraient être les principaux bénéficiaires des augmentations de dépenses IT prévues. IBM et Oracle, en revanche, sont moins bien orientés, selon le rapport.

Proportion de répondants qui prévoient de modifier leur utilisation de technologies de fournisseurs.

La relation entre grands fournisseurs et entreprises en temoigne, le retour sur investissement ne va pas de soi.

12% des budgets gaspillés

Ainsi, les DSI estiment en moyenne que 12% des budgets alloués aux technologies et services associés sont gaspillés. Ce taux est toutefois inférieur aux 30% ou plus avancés par Flexera, spécialiste de la gestion d’actifs logiciels (SAM), et d’autres acteurs de l’écosystème.

En cause ? Les difficultés pour obtenir une visibilité sur les coûts, la persistance de processus manuels de traitement et, enfin, le manque d’attention porté à la réduction du gaspillage des ressources numériques.

Malgré les zones d’ombre, 56% des entreprises interrogées prévoient une augmentation globale de leurs dépenses informatiques en 2020. Tandis que 20% (25% en Europe, 17% en Amérique du Nord) prévoient une diminution.

*L’enquête a été menée auprès d’un panel de 303 décideurs et responsables IT d’entreprises de plus de 2000 employés en Amérique du Nord et en Europe. (source : Flexera 2020 State of Tech Spend Report, sous licence CC 4.0).

(crédit photo de une via pexels.com)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago