Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Cloud : Google annonce le câble Dunant reliant les Etats-Unis à la France

Google poursuit ses investissements d’infrastructure pour ses services cloud avec l’annonce d’un câble sous-marin transatlantique reliant Virginia Beach aux Etats-Unis à la côte atlantique française.

Plusieurs dizaines de Tb/s

Baptisé Dunant, en hommage à Henri Dunant (fondateur de La Croix-Rouge), il devrait être disponible en 2020.

Les câbles privés de la société vont désormais suivre l’alphabet avec un thème, de manière similaire aux versions d’Android.

Il s’agit d’assurer la croissance de Google Cloud avec l’infrastructure sous-jacente idoine.

Selon Google, ce câble va ajouter une capacité de réseau afin de compléter «l’une des routes les plus fréquentées sur Internet».

Si l’on sait que ce câble sera construit par TE SubCom, on ne connaît pas encore sa capacité, Google se contentant d’indiquer qu’il utilisera quatre paires de fibres.

Mais, à titre de comparaison, le câble FASTER reliant les Etats-Unis au Japon prévu par le consortium auquel appartient Google dispose d’une bande passante de 60 Tb/s sur 6 paires de fibres.

4 câbles prévus en 2019 et 2020

Dans son billet de blog, la filiale d’Alphabet préfère mettre l’accent sur la latence.

Le câble Dunant devrait avoir une durée de vie comprise entre 15 à 25 ans, même si Google précise que « comme pour de nombreux projets d’infrastructure, ils continuent parfois de desservir la route au-delà de leur durée de vie initiale prévue ».

En janvier dernier déjà, Google avait annoncé le câble baptisé Havfrue (“sirène” en danois) qui va relier la côte est des États-Unis au Danemark et qui sera mis en service à la fin de l’année prochaine.

Google avait aussi annoncé le câble Curie, en hommage à Marie Curie, la scientifique française lauréate du prix Nobel.

Prévu pour 2019, ce câble privé doit relier le Chili à Los Angeles sur une distance de 10 000 kilomètres.

Google s’est également associé avec RTI-C (RTIC Connectivity) et NEC pour le câble HK-G afin d’améliorer sa couverture dans la région Pacifique. On parle là d’un câble de près de 3900 kilomètres qui doit relier Hong Kong à l’île de Guam située dans le Pacifique ouest.
Tous ses ses efforts en termes d’infrastructures permettent à Google de fournir actuellement environ 25 % du trafic Internet mondial.

(Crédit photo : @Google)

Recent Posts

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésentent les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

14 heures ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

15 heures ago

Performance applicative : pas d’analyse sans observabilité ?

Cette année, le Magic Quadrant de l'APM (gestion de la performance applicative) englobe officiellement l'observabilité.…

17 heures ago

Cloud : comment protéger l’Europe de lois à portée extraterritoriale

Arbitrons en faveur d'un niveau élevé de sécurité dans le cadre du schéma européen de…

19 heures ago

JavaScript change de licence : un alignement sur le W3C

Fraîchement adopté, la spécification ECMAScript 2022 adopte une licence plus permissive qui l'aligne sur celle…

22 heures ago

Ecrans PC : l’accalmie avant la tempête ?

La demande des entreprises stabilise les ventes mondiales d'écrans pour PC. Mais la fin d’un…

2 jours ago