Pour gérer vos consentements :

Cloud IoT Core, la tour de contrôle de l’IoT selon Google

Avec la multiplication des capteurs et des périphériques connectés, les entreprises ont du mal à gérer ce que l’on dénomme l’Internet des objets. De la maintenance des objets eux-mêmes en passant par la collecte et le traitement des données, leur prolifération rajoute de la complexité pour des architectures IT non extensibles.

Pour aider les responsables informatiques dans cette tâche, Google vient de lancer le service Cloud IoT Core. Il a pour finalité d’offrir aux entreprises la capacité de gérer les périphériques IoT et de traiter les données générées.

La firme de Mountain View donne quelques exemples de bénéfices en passant par Cloud IoT Core. Les entreprises du domaine de l’énergie peuvent s’en servir pour surveiller, analyser et prévoir la consommation énergétique en temps réel. Autre exemple, les sociétés de transport peuvent collecter des informations issues des véhicules et les combiner avec des données météorologiques ou de trafic pour mettre les bons véhicules au bon endroit, au bon moment. Les entreprises dans le domaine du pétrole et gaz pourront avoir une maintenance intelligente de leurs équipements afin d’optimiser leur production et réduire les interruptions de service.

Un package de solutions dédiées pour l’IoT

Cloud IoT Core est avant tout un package de solutions pour simplifier et unifier certaines tâches. L’offre comprend ainsi plusieurs solutions liées au traitement des données : Dataflow, BigQuery et Cloud Machine Learning Engine. En complément Google annonce des partenariats avec ARM, Intel et Sierra Wireless sur la partie matérielle de l’IoT. Sur la partie applicative, la firme américaine crée des passerelles avec Helium, Losant et Tellmeplus.

Sur la partie technique, Cloud IoT Core se compose de 2 éléments. Un gestionnaire de périphériques enregistre chacun des objets générateurs de données. Cette tâche peut être automatisée en cas de grands volumes d’objets.  Ce gestionnaire définit l’identité d’un périphérique et en assure l’authentification quand il se connecte au Cloud. Le second élément de ce service réside dans un « protocol bridge », une passerelle de communication s’appuyant sur les protocoles standards liés à l’IoT. Ce pont supporte ainsi nativement les connexions sécurisées de MQTT, protocole IoT standard de l’industrie.

Google n’est pas le seul à fournir ce type de service, AWS et Microsoft étant aussi sur les rangs. La firme de Redmond a présenté la semaine dernière lors de la conférence Build, l’offre Azure IoT Edge, qui vise à traiter les données au plus près des objets connectés.

A lire aussi :

Microsoft livre son SaaS pour l’Internet des Objets, IoT Central

Sigfox veut faire parler les objets sur tous les réseaux IoT

crédit photo © a-image – shutterstock

Recent Posts

Ransomwares : que paient les PME en France ?

6 PME françaises sur 10 victimes d'une attaque de ransomware disent avoir payé jusqu'à 40…

1 jour ago

5G : le Canada rejette Huawei

Le gouvernement de Justine Trudeau a décidé, comme son voisin américain, de bannir le géant…

1 jour ago

Dell Technologies : les 5 dirigeants les mieux rémunérés

Les cinq principaux dirigeants de Dell Technologies ont obtenu une rémunération totale combinée de 93…

1 jour ago

WhatsApp s’ouvre aux entreprises, avec une API basée sur le cloud

Mark Zuckerberg et le groupe Meta ont trouvé un moyen de générer des revenus B2B…

1 jour ago

Windows 11 : le portail de téléchargement usurpé par des hackers

Des pirates ont détourné le portail officiel de téléchargement du système d’exploitation Windows 11 pour…

1 jour ago

Sauvegarde et restauration : Veeam dévoile la v12

Veeam dévoile la mise à niveau de son offre Backup & Replication (v12) et dévoile…

2 jours ago