Cloud : Joyent fait peau neuve avec la v7 et un nouveau CEO

CloudOpen Source

Le fournisseur d’infrastructures cloud Joyent s’est trouvé un nouveau dirigeant prestigieux et annonce la version 7 de sa solution.

Quelle est l’information la plus importante concernant Joyent : la version 7 de sa solution ou la nomination d’un nouveau CEO ? Sans conteste nous donnerons la priorité à cette seconde annonce…

En effet, après avoir assuré l’intérim à la tête de la société qu’il a cofondée et où il occupe le poste de CTO (Chief Technology Officer), Jason Hoffman cède sa place de CEO à Henry Wasik. Ce dernier est loin d’être un inconnu et pourrait bien se révéler en pièce maîtresse pour l’avenir de l’éditeur.

Architecture cloud en mode open source

Rappelons tout d’abord que Joyent est l’éditeur d’une solution d’infrastructure cloud basée sur son environnement open source SmartOS. Ce système d’exploitation dédié au cloud computing, en plus d’être libre d’accès, offre un très haut niveau de sécurité et de gestion de la donnée ce qui le rend particulièrement pertinent pour les configurations de cloud.

Le déploiement de Joyent sur le cloud de Telefonica, devenu depuis l’un de ses investisseurs, en apporte la preuve. Notez que SmartOS est dérivé d’OpenSolaris, embarque le système de fichiers ZFS et supporte la virtualisation avec KVM.

Henry Wasik est donc le nouveau CEO de Joyent. Après avoir traîné ses bottes chez Alcatel et DSC Communications, il rejoint le fabricant de commutateurs réseaux Force10 Networks. Et il va y réaliser une étonnante négociation, qui va aboutir à l’acquisition de la société par Dell, pour une valeur 50 % au-dessus de celle qui était envisagée pour son IPO ! Un exploit qui a certainement pesé dans la négociation entre Henry Wasik et le management (et les investisseurs) de Joyent.

Joyent7

Revenons à la solution Joyent. La nouvelle version 7 met l’accent sur la création d’offres cloud reposant sur de multiples datacenters. Concrètement, alors que les fournisseurs d’infrastructure de cloud computing font tourner leurs environnements sur leurs propres datacenters, Joyent offre la possibilité de marier plusieurs datacenters, même hétérogènes, pour peu qu’ils disposent tous de Joyent7.

Le concept est proche des Availability Zones d’Amazon, sauf que le fournisseur de la solution n’a pas besoin de posséder tous les datacenters sur lesquels il s’exécute.

Cette technologie est dédiée aux projets de cloud computing reposant sur une large base d’utilisateurs, comme les hébergeurs ou les fournisseurs de services sur le modèle de cloud public, avec la capacité de pouvoir éventuellement supporter jusqu’à plusieurs milliards d’utilisateurs. Certains opérateurs télécoms, pas exemple, peuvent répondre à cette description.

Joyent7 offre par ailleurs de nouveaux outils de diagnostic, débogage et de performance Node.js accessibles sur SmartOS ; de nouveaux services de répertoires unifiés LDAP ; des capacités de gestion financière et de facturation ; de nouvelles API de workflows, de gestion des images, de stockage local, et de groupes de sécurité ; un tableau de bord de commande des outils cloud ; et de nouvelles API pour l’approvisionnement de stockage NFS sur le datacenter.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur