Pour gérer vos consentements :

Cloud : JWCC remplace JEDI au Pentagone

JWCC après JEDI… Le Département de la défense des États-Unis (DOD) a annulé la semaine dernière le méga-contrat JEDI de fourniture de services cloud. Une attribution contestée en justice, des retards accumulés et un changement d’administration (Biden après Trump) ont donc eu raison de la « Joint Enterprise Defense Infrastructure » ou JEDI. Ce contrat à 10 milliards de dollars sur 10 ans fut attribué à Microsoft en septembre 2019, puis suspendu.

Dans une communication récente à l’attention des médias US, le Pentagone a déclaré : « en raison de l’évolution des exigences, de la connaissance et des avancées de l’industrie en matière de cloud computing, le contrat cloud JEDI ne répond plus aux attentes ».

Ce programme visait à moderniser les opérations informatiques du Pentagone en s’appuyant sur un fournisseur cloud hyperscale et son écosystème. Mais Amazon a contesté cette attribution en justice, arguant d’une pression « inappropriée » exercée par l’ancien président américain, Donald Trump, dans ce dossier. Ce que le Pentagone a nié à plusieurs reprises. Le contrat JEDI désormais annulé, une juge fédérale a clos le chapitre.

Amazon et Microsoft se retrouvent

Amazon, qui pourrait bénéficier largement de ce revirement, a déclaré ne pas s’opposer à la décision du DOD d’annuler le contrat JEDI et d’en finir avec les actions en justice concernant cette affaire. Microsoft, de son côté, a expliqué dans un billet de blog comprendre la décision du Pentagone, tout en appelant de ses voeux une réforme.

« Lorsqu’une entreprise [Ndlr : Amazon dans le cas présent] peut retarder, pendant des années, des mises à niveau technologiques critiques pour ceux qui défendent notre nation, le processus de contestation doit être réformé », a souligné Toni Townes-Whitley, présidente en charge des industries réglementées américaines chez Microsoft.

Quoi qu’il en soit, le DOD n’est pas dépourvu de ressources, comme l’a souligné Forbes. « Les annonces initiales concernant le programme JEDI en 2017 ont servi de déclencheur cloud pour de nombreux départements militaires. Plusieurs organisations sont passées indépendamment au cloud y compris l’US Airforce avec Cloud One et la DISA (Defense Information Systems Agency) avec milCloud 2.0. » Le Pentagone veut aller plus loin, en optant pour une offre regroupant plusieurs fournisseurs. Un nouveau contrat doit l’y aider.

Aussi, pour répondre à ses attentes, le DOD a annoncé opter pour une approche multi-fournisseurs dans le cadre de l’effort « Joint Warfighter Cloud Capability » (JWCC).

« Le DOD espère avoir d’ici avril 2022 passé un contrat pour une solution cloud multi-attribution et multi-fournisseurs avec une période de rendement ne dépassant pas cinq ans », a précisé l’entité. Amazon et Microsoft, opposés précédemment, restent les deux fournisseurs de services cloud d’infrastructure les plus susceptibles de répondre aux exigences « hyperscale » du Pentagone. D’autres acteurs pourraient entrer en lice et obtenir un des lots à venir de l’initiative JWCC. Il reste à savoir quelle en sera la teneur.

(crédit photo : David B. Gleason, CC BY-SA 2.0)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago