Cloud : Microsoft repense à des appliances pour Windows Azure

CloudDatacentersDSI
cloud

Microsoft n’a pas complètement enterré l’idée de fournir du matériel pour son cloud. Il réactive le projet d’une appliance pour Windows Azure.

A l’heure où les systèmes intégrés sont en pleine croissance en Europe et constituent pour certains une première marche vers le cloud, Microsoft aurait toujours l’ambition de développer une appliance pour Windows Azure. Cette information est délivrée par la journaliste Mary Jo Foley, toujours bien informée des secrets de la firme de Redmond. Or selon plusieurs sources, Microsoft travaille sur une appliance sous le nom de code « San Diego ».

Ces appliances devraient être un préassemblage de racks comprenant des serveurs fonctionnant avec  le pack Azure qui comprend Windows Server 2012 R2 et System Center 2012 R2.  Ce pack fournit des technologies cloud comme le portail en libre-service pour gérer les services, le provisionnement des machines virtuelles, un service Bus, l’hébergement web évolutif, etc. Notre confrère ne donne pas de noms concernant les fournisseurs de serveurs. Sur la partie stockage, Microsoft s’appuierait à la fois sur la solution Windows Storage Spaces, le gestionnaire des pools de stockage et CSV (Cluster Shared Volume) sur le partage des volumes en cluster.

Une idée ancienne réactivée

L’idée d’une appliance pour Azure n’est pas nouvelle pour Microsoft. En 2010, l’éditeur avait évoqué des travaux sur des « private clouds in a box » et avait commencé de nouer des contacts avec des OEM comme HP, Dell et Fujitsu pour pousser des appliances Azure auprès de leurs clients. Finalement, Microsoft a jeté l’éponge à la fin 2012 ou au début 2013 rappelle notre confrère de Zdnet.

Ce type d’appliance peut permettre d’accélérer le développement de cloud privé dans les entreprises. Les équipes IT sont souvent bloquées par des tâches de support pour se consacrer à ce type de projet. Avec un matériel pré-configuré, Microsoft parie à la fois sur la simplicité d’intégration, mais aussi sur une « matérialisation du cloud » qui parfois effraye notamment sur la localisation (voir notre article, les DSI veulent toujours plus de datacenters en France).

A lire aussi  :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur