Pour gérer vos consentements :

Cloud du Pentagone : face à Microsoft, Amazon contre-attaque pour JEDI

Amazon a notifié la United States Court of Federal Claims (Cour fédérale des plaintes) son intention de contester la décision du Pentagone d’attribuer à Microsoft un méga-contrat de fourniture de services cloud, a relevé jeudi le Wall Street Journal.

La contre-offensive d’Amazon est le dernier épisode en date d’une controverse nourrie autour du processus d’attribution de ce contrat de services cloud d’infrastructure dit JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure). Un contrat de 10 milliards de dollars sur 10 ans.

Amazon Web Services (AWS), premier fournisseur mondial du cloud public, a longtemps été considéré comme le favori. Mais le 25 octobre dernier, le Département de la défense des États-Unis (DOD) a sélectionné Microsoft Azure pour lui fournir et maintenir une infrastructure cloud et des services associés à base d’intelligence artificielle.

S’estimant injustement floué, Amazon considère que sa filiale AWS a fait les frais de pressions politiques à son encontre émanant du président des États-Unis, Donald Trump.

Qui veut gagner des milliards ?

Un porte-parole d’Amazon a expliqué le raisonnement de la société dans une communication, dont le journal financier américain s’est fait l’écho :

« AWS est particulièrement expérimenté et qualifié pour fournir la technologie critique dont l’armée américaine a besoin, et reste déterminé à soutenir les efforts de modernisation du DOD. Nous pensons également qu’il est essentiel pour notre pays que le gouvernement et ses dirigeants élus gèrent les achats de manière objective et sans influence politique. De nombreux aspects du processus d’évaluation de JEDI comportaient des lacunes évidentes, des erreurs et des préjugés indéniables. Il est important que ces questions soient examinées et rectifiées. »

Microsoft n’a pas commenté publiquement ce volet du dossier. En revanche, le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a réfuté vendredi les critiques d’Amazon concernant le processus d’attribution du contrat JEDI. « Je suis convaincu que cela a été mené librement et de manière équitable, sans influence extérieure », a-t-il déclaré lors d’un point presse en Corée.

(crédit photo de une © shutterstock)

Recent Posts

Pistage : les navigateurs ne s’attaquent pas qu’aux cookies

Dans la lignée de Brave, Firefox met en place un mécanisme de filtrage de certains…

13 heures ago

Open Source : la Fondation Linux veut normaliser l’accès aux DPU

L’effort porte sur la standardisation de la pile logicielle prenant en charge les processeurs de…

15 heures ago

vSphere+ : qu’y a-t-il dans la vitrine multicloud de VMware ?

VMware a structuré une offre commerciale favorisant l'accès à des capacités cloud à travers vCenter.…

15 heures ago

Le PEPR cybersécurité prend forme : les choses à savoir

Le PEPR rattaché à la stratégie nationale de cybersécurité a connu une forme d'officialisation la…

20 heures ago

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésente les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

2 jours ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

2 jours ago