AWS baisse ses prix par les coûts de transfert

CloudDSIProjets

La nouvelle baisse tarifaire du Cloud public d’Amazon porte sur les coûts des transports de données. Pour mieux se mettre en phase avec les offres concurrentes.

Les tarifs des services de Cloud public viennent de connaître une nouvelle baisse. Sous l’initiative, cette fois, d’AWS. Les offres Amazon EC2 (calcul), S3 (stockage) et CloudFront (diffusion de contenu) sont concernées. Les efforts tarifaires portent surtout sur les coûts de transport des données.

6 à 43% de réduction

Concernant le transfert des données d’AWS vers Internet, les prix reculent ainsi de 6% à 43% selon le volume et la région concernée, précise le chief Evangelist Jeff Barr dans son billet de blog. Pour l’Europe, depuis les datacenters d’Irlande et, depuis peu, en Allemagne, les frais de transport reculent de 25% pour les 10 premiers To par mois, et 6% pour les suivant jusqu’à 40 To. Une réduction équivalente à celle appliquée aux États-Unis mais inférieure à la zone Asie avec, pour Singapour, des reculs respectifs de 37% et 43%.

En revanche, les réductions pour l’Occident sont plus avantageuses sur l’offre CloudFront. Europe et États-Unis bénéficient d’une baisse de 29% sur les contenus diffusés contre 26% pour le reste de l’Asie sur les 10 premiers To mensuels. Amazon rappelle que les données transférées entre AWS vers CloudFront sont désormais gratuites.

Répondre à la concurrence

Avec cette nouvelle baisse, la société de Jeff Bezos entend répondre à la concurrence. A commencer par IBM Softlayer qui ne facture pas les échanges de données entre ses différentes installations dans le monde. Google, qui a revu le coût de ses instances début octobre, a également annoncé, début novembre, une baisse de ses tarifs d’interconnexion, jusqu’à 50%, en Direct Peering. Enfin, les opérateurs Tier I comme Verizon ou CenturyLink prétendent également offrir des prix de transferts plus bas que ceux d’Amazon.

Les entreprises dont les charges de transferts de données pèsent sur leur budget Cloud auront donc tout intérêt à refaire une comparaison des offres pour éventuellement réduire leurs frais.


Lire également
Prix du Cloud : Microsoft Azure entraîné dans la spirale du low cost

crédit Photo © romrf-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur