Categories: CloudIAASPAAS

Cloud public : ce que Gartner dit des MSP leaders

Quel point commun entre Accenture, Bespin Global, Capgemini, Cognizant, Deloitte, Logicworks, Rackspace, Smartronix, Tata Consultancy Services et Wipro ?

Tous les 10 sont classés « leaders » dans la dernière édition du Magic Quadrant que Gartner consacre aux fournisseurs de services gérés pour le cloud public d’infrastructure (IaaS + PaaS).

Les 20 MSP ci-référencés remplissaient un certain nombre de critères au 31 août 2019. Entre autres :

  • Disposer d’un minimum de certifications chez les principaux hyperscalers
  • Répondre à un socle d’exigences fonctionnelles à travers leurs outils de gestion et services managés
  • Assurer un certain équilibre de prestations entre les clouds qu’ils couvrent

Gartner a pris six clouds en compte : Alibaba, AWS, Google, IBM, Microsoft et Oracle.

Des PME dans la partie

L’argument de l’expérience se retrouve chez plusieurs MSP. En tête de liste parmi les « leaders », Accenture et Deloitte… qui ne seront cependant pas forcément les interlocuteurs les plus adaptés si les projets n’atteignent pas une certaine envergure.

Autre attribut partagé : les garanties en matière de sécurité informatique. Sur ce volet, Gartner distingue à nouveau Deloitte, ainsi que les deux PME américaines Logicworks et Smartronix.

La première n’a aucune autre activité que celle de MSP. Elle présente une forte empreinte AWS, mais ne couvre ni GCP, ni IBM, ni Oracle, ni Alibaba. Et reste une éventuelle cible sur ce segment où les fusions-acquisitions se multiplient.
Chez la seconde, seul Alibaba manque au catalogue. L’offre sur les clouds d’IBM et d’Oracle reste toutefois limitée. Et comme pour Logicworks, la présence commerciale dépasse à peine l’Amérique du Nord.

Smartronix a la particularité, affirme Gartner, d’afficher un fort taux de satisfaction client. Il en va de même pour son compatriote Taos, qui n’apparaît néanmoins pas dans la catégorie des « leaders ».

Entre innovation et croissance externe

En parallèle de la sécurité, il y a aussi les enjeux de conformité. Dans ce domaine, Gartner donne à nouveau un bon point à Deloitte, ainsi qu’à Smartronix et à l’indien Infosys.

Ce dernier ne fait pas non plus partie des « leaders », mais il est salué pour son niveau d’intégration des ITSM. Distinction qu’on retrouve chez Bespin Global, également mis en avant pour ses fonctionnalités d’automatisation.

Tata Consultancy Services aussi a droit à une mention spéciale en matière d’automatisation. Gartner vante par ailleurs la capacité du groupe indien à développer des composants réutilisables de projet en projet, mais déplore l’inégalité de son offre en fonction des verticales.

La « verticalité », au contraire, se révèle un point fort chez Capgemini. Plus fort en tout cas que l’automatisation… et que l’expertise très marquée AWS.

Bespin Global aussi a droit à cet « avertissement AWS ». Ainsi qu’à un rappel de sa présence commerciale limitée (essentiellement en Asie), de son portefeuille qui manque de « gros » clients et de l’absence de couverture d’Oracle Cloud.

Rackspace ne couvre pas non plus Oracle ; ni IBM, d’ailleurs. Ses récentes opérations de croissance externe ont adressé un signe positif, mais l’instabilité du top management sur la voie d’une éventuelle IPO laissent planer des doutes quant à la stabilité de la stratégie.

Gartner a moins de doutes sur cette question concernant Accenture, loué pour sa politique d’open innovation. Dans le même registre, Wipro a droit à une mention spéciale pour ses laboratoires d’innovation cofinancés avec les hyperscalers (AWS Launch Pad, Google Innovation Arena, Azure Studio, IBM Novus Lounge).

Illustration principale © viperagp – stock.adobe.com

Recent Posts

Microsoft révise ses programmes de licence à l’aune du cloud

Microsoft permet désormais la vente de licences perpétuelles dans le cadre du programme Cloud Solution…

2 jours ago

Open hardware : Android porté sur RISC-V

Alibaba est parvenu à porter Android sur un processeur RISC-V maison, avec interface graphique et…

2 jours ago

Firefox sur Apple Silicon : dans les coulisses du portage

De Rust aux DRM, Mozilla revient sur quelques-uns des défis qu'a impliqués le portage de…

2 jours ago

DBaaS : Couchbase Cloud sur Azure, après AWS

Après Amazon Web Services, Azure. La base de données en tant que service de Couchbase…

2 jours ago

Zerologon : Microsoft prépare la phase deux de son plan correctif

Microsoft se prépare à ajuster le correctif qu'il diffuse depuis août dernier contre la faille…

3 jours ago

DSI : un fonctionnement en silos qui coûte cher

9 DSI sur 10 considèrent que la contribution des équipes IT à la création de…

3 jours ago