Cloud : Red Hat joue la carte de l’interopérabilité et présente une plate-forme PaaS universelle

Réseaux

Nouvel assaut de la part de Red Hat dans le secteur du cloud computing : la compagnie présente une solution ouverte de gestion des offres IaaS et une plate-forme PaaS particulièrement portable, basée sur JBoss.

Le monde du cloud computing est difficile à cerner pour les néophytes. L’objectif est pourtant simple : penser les systèmes informatiques en tant que services, ce qui permet d’accéder à de nouvelles possibilités, comme le paiement à l’usage.

Pour simplifier, on peut découper le monde du cloud computing en trois couches : l’IaaS (Infrastructure as a Service – la plus basse), le PaaS (Platform as a Service – la couche intermédiaire) et le SaaS (Software as a Service – les applications finies). Les solutions de cloud peuvent être privées, publiques ou hybrides. Dans ce contexte, l’interopérabilité des diverses offres est bien évidemment un élément crucial pour le futur.

Red Hat, un pure player du monde Linux et des logiciels libres, l’a bien compris et lance aujourd’hui une offensive de taille dans ce secteur. La compagnie souhaite tout d’abord améliorer l’interopérabilité des offres IaaS. À cet effet, elle a transmis les spécifications de l’interface de programmation Apache Deltacloud à la DMTF (Distributed Management Task Force). Cette librairie ouverte permettra de créer des solutions de gestion unifiée des infrastructures cloud. Elle est compatible avec la plupart des offres du marché et constitue par ailleurs une des briques de base de la solution IaaS de la compagnie, Cloud Foundations (annoncée en juin, et qui permet de mettre en place des clouds privés).

Une plate-forme PaaS universelle

Red Hat dévoile également une plate-forme universelle qui permettra de développer des applications et services capables de fonctionner sur des infrastructures IaaS concurrentes. La firme met ainsi en avant la portabilité des applications. La solution Red Hat PaaS s’appuie sur l’offre JBoos Open Choice, qui offre de créer des applications à partir de multiples langages de programmation (Java, Ruby, etc.) et en utilisant divers frameworks (Spring, GWT, etc.).

Les images générées peuvent être déployées sur les produits de la compagnie (Red Hat Enterprise Linux et Red Hat Enterprise Virtualization), mais aussi sur des environnements concurrents comme Amazon EC2 ou Microsoft Hyper-V. Cette solution PaaS permet donc de créer une couche d’imperméabilisation efficace entre l’IaaS et le SaaS. Ceci facilitera l’installation et la migration des applications.

« Les entreprises mesurent de mieux en mieux les bénéfices ducloud computinget se tournent vers lecloudpour déployer des applications existantes ou de nouvelles applications. Nous croyons que Red Hat PaaS sera parfaitement adapté pour fournir la flexibilité demandée par les DSI afin de répondre aux besoins des entreprises en terme de rapidité de développement et de déploiement et de gestion simplifiée, » constate Craig Muzilla, vice-président et directeur général de la middleware business unit de Red Hat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur