Cloud : la virtualisation du stockage s’impose

CloudStockageVirtualisation
Cloud : la virtualisation du stockage s'impose

C’est ce qui ressort de l’étude 2012 de DataCore Software sur le cloud privé et la virtualisation du stockage, qui fait émerger les préoccupations majeures des utilisateurs de stockage.

Si le cloud privé semble avoir trouvé sa place dans les entreprises – en s’appuyant en particulier sur la virtualisation – les interruptions de service, les problèmes de performances et le coût du stockage demeurent les principales préoccupations des utilisateurs de stockage selon l’étude 2012 de DataCore Software.

Réalisée en mars 2012 auprès de 289 entreprises dans le monde entier, l’étude « The State of Private Clouds and the Impact of Storage » porte principalement sur la virtualisation et son impact sur le stockage. Premier enseignement, plus d’un tiers des entreprises interrogées (37 %) ont été amenées à augmenter leur budget stockage, tandis qu’elles ne sont que 13 % à l’avoir réduit. Dans une stratégie de déclinaison de tout ou partie de l’informatique de l’entreprise sous la forme d’un cloud privé, le stockage conserve une place de premier plan, allant jusqu’à représenter plus d’un quart du budget de virtualisation pour 44 % des entreprises interrogées.

80 % des participants de l’étude ont virtualisé plus de 50 % de leurs serveurs (ils étaient 64 % en 2011), et moins de 5 % n’ont virtualisé aucun serveur (contre 9 % en 2011). Il est surprenant d’apprendre que parmi les entreprises ayant des clouds privés, près d’un tiers (32 %) n’utiliseraient pas encore la technologie de virtualisation du stockage dans leurs environnements de clouds.

Le coût du stockage pourrait profiter de la virtualisation

L’étude vient sans surprise confirmer que la virtualisation du stockage, grâce à l’utilisation d’un hyperviseur, permet de mieux gérer les infrastructures de stockage existantes en apportant une vision globale de ces dernières, des outils de gestion centralisés et une optimisation apte à mieux exploiter les ressources disponibles afin d’en réduire les coûts. Ce dernier aspect est essentiel, la virtualisation réduisant la criticité globale des projets, la hausse des coûts de stockage n’est plus perçue comme un enjeu pour les projets de virtualisation que par 51 % des entreprises, alors qu’elles étaient 66 % sur l’étude 2011.

Passée cette introduction encourageante, qui marque la maturité des projets de cloud privé et des responsables informatiques qui les portent, la réalité se fait moins enthousiaste. Ainsi l’impact de la virtualisation des serveurs et des postes de travail sur les coûts de stockage est souvent sous-estimé. C’est le cas pour 34 % des entreprises interrogées, et pour 28 % chez celles qui ont déployé un cloud privé.

Plus que le coût… les problèmes de ralentissements et d’interruptions

Parmi les principaux problèmes exprimés en matière de virtualisation du stockage, les interruptions système et la lenteur des applications figurent en tête, juste après les coûts, pour 63 % des personnes interrogées. Vague de fond ou prise de conscience massive ? Elles n’étaient que 36 % en 2011 ! Concrètement, de plus en plus d’entreprises signaleraient de sérieux problèmes en termes de performances, d’engorgements, d’interruptions et de continuité d’activité. 32 % d’entre elles vont même jusqu’à déclarer que leur infrastructure de stockage a ralenti l’exécution des applications. Le même pourcentage (32 %) affirme avoir subi des interruptions dues à des problèmes de stockage. Dans ces conditions, la garantie de la continuité d’activité devient un défi ardu.

Pourquoi une telle difficulté ? L’étude révèle que 65 % des interrogés se déclarent incapables de gérer leurs ressources de stockage dans un seul pool de stockage logique. Un chiffre en hausse, ils étaient 61 % en 2011. En cause, l’usage de logiciels de virtualisation… incapables de contrôler différents types de périphériques de stockage ! De quoi apporter de l’eau au moulin de DataCore : la virtualisation, par le positionnement transverse de l’hyperviseur, apparaît de nouveau comme une solution apte à résoudre cette difficulté croissante.

« Notre étude 2012 sur l’état du cloud privé montre que la virtualisation passe du concept à la mise en œuvre, les performances et la disponibilité du stockage devenant des enjeux plus importants pour les entreprises, sans que le problème des coûts ne disparaisse, explique George Teixeira, président et CEO de DataCore Software. L’utilisation d’un hyperviseur de stockage assure des performances et une disponibilité élevées dans l’infrastructure de stockage grâce à des caractéristiques comme l’auto-tiering, l’interchangeabilité des périphériques, le thin provisioning et la protection continue des données. Un hyperviseur de stockage résout le problème du coût en permettant aux entreprises de mieux exploiter l’infrastructure de stockage existante, tout en réduisant considérablement le besoin de mises à niveau du matériel de stockage à grande échelle. »

Crédit photo © PixBox – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur