Pour gérer vos consentements :

CloudOps : NetApp va acquérir Instaclustr

NetApp, spécialiste de la gestion et du stockage de données en mode cloud, poursuit sa politique de croissance externe. Le groupe américain dirigé par George Kurian a annoncé la semaine dernière acquérir, pour un montant resté confidentiel, Instaclustr.

Entreprise fondée en 2013 à Canberra (Australie), Instaclustr se présente comme une société « Open Source-as-a-Service ». La société fournit des services managés pour technologies et bases de données open source (PostgreSQL, Apache Kafka, Apache Cassandra, Redis…) hébergées dans le cloud (AWS, Microsoft Azure, Google Cloud…) ou sur site.

Les instances ou clusters sont personnalisés et optimisés. Les organisations peuvent donc se concentrer sur la création d’applications à l’attention d’utilisateurs finaux, plutôt que sur la gestion de leur infrastructure de données, selon les promoteurs du rachat.

Alimenter Spot by NetApp

Les parties prenantes veulent ainsi combiner « le leadership de NetApp en matière de stockage et d’optimisation data avec les services gérés de pipelines et bases de données d’Instaclustr », a déclaré George Kurian, CEO de NetApp.

Peter Lilley, CEO et cofondateur d’Instaclustr, s’en est également félicité. « Les organisations qui créent des applications pour le multicloud et le cloud hybride [vont] bénéficier directement des solutions PaaS de données d’Instaclustr ainsi que des solutions d’infrastructure de NetApp et Spot by NetApp, tout en minimisant leurs charges opérationnelles. »

Pour NetApp, le rachat d’Instaclustr fait suite à une série d’acquisitions – Spot, CloudCheckr, Data Mechanics, Fylamynt et désormais Instaclustr – visant à alimenter sa plateforme d’optimisation des opérations en mode cloud Spot by NetApp.

Celle-ci permet d’optimiser, automatiser, surveiller et sécuriser le déploiement et l’exploitation d’applications open source, dans des clouds publics et privés.

« Cette acquisition nous permet d’étendre notre proposition de valeur du PaaS aux  développeurs d’applications, par le biais de nouvelles équipes DevOps », a expliqué dans un billet de blog Anthony Lye, vice-président et directeur cloud public chez NetApp.

Le but étant de fournir aux clients une plateforme optimale d’opérations cloud (CloudOps) pour gérer leurs applications dans des environnements cloud et hybrides.

(crédit photo @NetApp)

Recent Posts

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

6 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

7 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

12 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago