CMSday : la grande fête des CMS open source

LogicielsOpen Source
Grégory Becue, Smile © Silicon.fr

Près de 600 personnes se sont rendues à la première édition du CMSday. Un beau succès pour Smile, l’organisateur de cette rencontre.

En lançant le CMSday, le 14 juin dernier, l’intégrateur open source Smile a eu une riche idée, tant il est vrai que ce type d’évènement est peu courant en Europe, malgré la taille du public utilisant des systèmes de gestion de contenu open source.

Bilan de cette rencontre, avec Grégory Becue, directeur de l’avant-vente stratégique et responsable de l’offre CMS chez Smile. « Le CMSday a rassemblé près de 600 personnes pour 17 CMS open source représentés (soit directement, soit via des associations d’utilisateurs) », indique-t-il. Un beau succès pour cette première édition, laquelle aurait même pu accueillir plus de participants si Smile n’avait pas été obligé de clore les inscriptions… faute de place.

Des CMS pour tous les goûts

Les plus importants CMS open source étaient représentés, de Drupal (« qui connait une forte croissance depuis début 2011 ») à WordPress (« qui marche très fort, et a été un précurseur en matière de mobilité »), en passant par des offres comme eZ Publish, Jahia, Joomla, SPIP, Typo3, et d’autres plus orientées e-commerce : Drupal Commerce et RBS Change. Que du beau monde.

Grégory Becue fait le distinguo entre les CMS à vocation industrielle, comme eZ Publish, Jahia et Typo3, et ceux massivement utilisés pour de l’évènementiel, comme Drupal ou WordPress, véritables usines à sites web.

Ce distinguo, nous le trouvons également dans les produits, avec d’un côté des offres proposant un maximum de fonctions en natif (« une meilleure approche dans le cadre de projets structurants »), et de l’autre des produits ultra-modulaires.

Enfin, il y a les CMS avec une orientation framework – très populaires chez les développeurs – et ceux axés sur la fourniture d’un produit clés en main – appréciés des entreprises. « Les deux tendent à se rejoindre, précise Grégory Becue. Les offres “framework” veulent se diriger vers des produits finis et les solutions packagées cherchent à convaincre la communauté. »

CMSday 2013 ?

Parmi les visiteurs du CMSday, « des personnes venues parler en direct avec les développeurs et les utilisateurs des CMS, sans le filtre des intégrateurs », explique Grégory Becue. Leur objectif ? « Discuter, comparer et échanger ». Point positif, les sociétés présentes ont apprécié l’orientation « usages » de cette manifestation.

Chose sûre, le CMSday sera reconduit en 2013. Certaines nouveautés se profilent même déjà. Par exemple, l’ajout possible d’un ‘track’ technique, la création d’un espace démo, la présence de plus de partenaires, une meilleure représentation des CMS utilisant d’autres plates-formes que Java ou PHP… Et peut-être même un changement d’organisation afin de toucher un public plus international.

Reste un problème de taille pour Smile : trouver un lieu plus grand que MAS (dans le 13e arrondissement de Paris) pour cet évènement, afin d’accueillir un nombre de participants qui pourrait aisément dépasser le millier en 2013.

Crédit photo : © Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur