Code-source: Microsoft courbe l’échine devant les développeurs

Régulations

Dans un contexte conflictuel -notamment avec la Commission européenne- différentes sources, nous apprennent que la firme de Redmond va dés demain se livrer à un exercice auquel elle n’est pas habituée : ouvrir certains de ses secrets aux développeurs

Il y a deux poids deux mesures chez Microsoft. Pour Bruxelles c’est non, pour les développeurs privés c’est oui, appât du gain, quand tu nous tiens…

Profitant de la ‘Professional Development Conference’ qui se tient à partir de demain à Los Angeles, la firme a enfin décidé de faire un geste vers les développeurs. Elle annonce qu’elle va donner accès au code source -jusqu’à présent jalousement gardé- de certains de ses produits à un groupe de développeurs triés sur le volet. L’idée est de les aider à développer des applications. Les programmes concernés pour l’instant sont Visual Studio 2005, SQL Server 2005 (qui devraient être commercialisés en novembre prochain) et la récente version bêta de Vista, le futur système d’exploitation de Microsoft fraîchement rebaptisé. Les petits chanceux auront donc le droit à la distribution du précieux sésame, après un discours du président et chef de file des développeurs, Bill Gates et du vice-président en charge de la firme Jill Allchin. Du côté de la Free Software Foundation France, l’on reste méfiant, comme l’explique Frédéric Couchet le président de la FSFF: “Les développeurs pourront consulter des lignes de code mais ils ne pourront pas le compiler, le modifier. Ils n’auront pas les quatre libertés fondamentales du logiciel (utilisation, étude, modification, redistribution). L’approche de Microsoft est donc “Touche avec les yeux mais ne modifie rien. En bref, l’annonce de Microsoft c’est un simple coup de relationspubliques”. Le groupe a également fait savoir qu’à partir de demain, il n’y aurait certes pas de Patch Day (Lire nos articles), mais qu’un site de développement baptisé MSN Developper Center serait consultable sur la Toile. En outre la division MSN lancera les API (Application Programming Interface) relatives à ses principaux produits. L’objectif est d’aider les programmeurs à développer des applications MSN. Une solution avantageuse pour le mastodonte américain. Cette campagne de séduction va permettre à Microsoft d’offrir de nouvelles déclinaisons de ces programmes sous couvert du travail de développeurs privés. Et mieux concurrencer Google et Yahoo! Pour finir la conférence portera sur BizTalk 2006, la prochaine stratégie Server de l’entreprise. Et les développeurs auront aussi la chance d’être initiés à la suite bureautique de l’éditeur : Office 12. *ndlr:La FSF France est une association à but non lucratif, dont le rôle est de promouvoir le Logiciel Libre (Free Software) en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur