CoIP et mobilité restent dynamiques en entreprise

Cloud

Selon une étude, 61% des entreprises interrogées ont adopté la voix sur IP, contre 46 % en 2007

Les communications sur IP et les solutions mobiles restent une priorité pour les entreprises, malgré le ralentissement économique et le resserrement du crédit qui pèse sur les investissements. C’est la conclusion d’une étude de Harris Interactive qui sera publiée à l’occasion du prochainsalon IP Convergence qui se tiendra à partir du 21 octobre à Paris.

61% des 1.001 entreprises interrogées ont adopté la voix sur IP, contre 46 % en 2007. 38% envisagent de mettre en place une telle solution contre 36% pour les solutions mobiles, 34% pour les communications unifiées et le travail collaboratif, 33% pour la sécurité, 15% pour le m-commerce et 14% pour le Machine to Machine (M2M). Conclusion : seules 10 % des entreprises interrogées pensent réduire leurs investissements sur ces technologies. Autrement dit, 90% des

entreprises interrogées comptent maintenir ou augmenter leurs investissements en la matière.

Par ailleurs, les nouveaux services de la Voix sur IP sont plébiscités puisque 66% des entreprises interrogées se disent intéressées par la convergence fixe-mobile, 64% par les services collaboratifs et 53% par les services de présence.

Les solutions mobiles affichent également une belle progression puisque 64% des entreprises ont déployé de telles solutions contre seulement 48% lors de la précédente étude. Quant aux technologies M2M, elles ne sont que 20% à avoir franchi le pas contre 16% en 2007.

Parmi les autres technologies adoptées, les systèmes de sécurité (taux d’adoption de 69%), les réseaux sans fil (70%) ainsi que les

communications unifiées et le travail collaboratif (53%) tirent leur épingle du jeu, et supplantent le m-commerce (14%), les technologies d’identification (26%) et l’IP-CRM (31%).

Les raisons qui poussent les entreprises à s’équiper en VoIP restent les mêmes. La réduction des coûts est le premier argument (65% des entreprises le citent en premier).

Du côté des solutions mobiles, l’optimisation des ressources demeure le premier argument (60%), suivi de la volonté d’obtenir une information en temps réel (64%).

A lire également : notre dossier VoIP : 14 pages d’infos pour faire le tour de la question.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur