Colin P Mahony, HP : « La plateforme Haven va s’étoffer sur le on demand »

Big DataCloudData & Stockage

Le géant des infrastructures matérielles accélère sur le logiciel. Son arme : une plateforme analytique Big Data déclinée sous toutes les formes. Entretien avec Colin P Mahony, directeur Big Data chez HP Software.

A l’occasion du salon Big Data, le directeur du Big Data chez HP Software a fait le déplacement à Paris. Conscient de l’intérêt croissant des Français pour ces technologies, l’éditeur met en avant sa plate-forme et ses dernières innovations combinant Cloud et analytique sur des données structurées (Vertica) ou non (Idol).

Colin P Mahony, directeur Big Data chez HP
Colin P Mahony, directeur Big Data chez HP

Silicon.fr : Quels sont les modules principaux de votre solution Haven?
Colin P Mahony : Haven (voir notre article) n’est pas un logiciel à proprement parler, mais plutôt une plate-forme assemblant plusieurs solutions. Au cœur de la plate-forme, on trouve notre logiciel de gestion des données non structurées (intégrant de l’analyse de sentiments et autres fonctions) Autonomy Idol, intégrée avec Vertica, notre plateforme d’analyse des données structurées. Et bien entendu, chacun de ses produits existe en tant que solution indépendante.
Par ailleurs, il existe des versions complètes en open source ou gratuites de ces solutions comme Vertica Community Edition (uniquement limitée à 1 To de données).

Vous venez d’annoncer Haven Distributed Predictive Analytics. Que pouvez-vous en dire?
Cette nouvelle solution accélère la plateforme et intègre l’apprentissage automatique et l’analyse statistique à grande échelle. En effet, elle s’appuie sur le langage open source R pour son moteur d’analyse hautes performances d’analyse prédictive.
L’objectif consiste à procurer à l’entreprise une meilleure compréhension de tous ses gros volumes de données, afin de prendre de meilleures décisions. Son support, assuré par HP sur une base annuelle, est tarifé par nœud.

Pourquoi Haven?
L’ambition d’Haven et d’homogénéiser l’ensemble des fonctions liées au Big data grâce à une étroite intégration entre les différents outils. Cela est rendu possible grâce à une intégration native procurant les meilleures performances possible sur des volumes d’informations de plus en plus importants.
C’est pourquoi HP assure que toutes les briques de la plate-forme fonctionnent bien ensemble, dans un esprit plutôt “Best of Breed”, tout en laissant la liberté à chaque utilisateur d’utiliser chaque application indépendamment.
Puisque les données doivent désormais être considérées comme un actif de l’entreprise, HP met en œuvre tous les moyens pour qu’elles puissent générer (ou contribuer à générer) du chiffre d’affaires, accroître la clientèle, respecter les règles de conformité, etc.
En outre, ce type de solution doit optimiser ses actifs grâce à des politiques de gestion (policy management) pouvant s’exercer à travers toute la plate-forme, y compris en matière de sécurité, y compris sur des briques de types Hadoop.

Que se passe-t-il pour les clients de Vertica ou Idol utilisant Hadoop?
La plupart des entreprises commencent en utilisant Idol et Hadoop ou Vertica et Hadoop. Aujourd’hui, Hadoop constitue de plus en plus la base minimale d’une plate-forme Big Data.
Ainsi, l’un de nos clients opérateurs en télécommunication utilise Vertica pour suivre le détail des appels et la qualité de service de ces opérations afin de détecter les pertes d’appels par exemple. En complément, l’entreprise utilise également Idol pour effectuer des “analyses de perceptions“ (Sentiment Analysis) parmi les données non structurées de ses centres d’appels : téléphone, tchat, e-mail, réseaux sociaux, SMS…
Dans ce cas, il s’est avéré très intéressant de faire appel à la plate-forme intégrant étroitement ces deux solutions. Traditionnellement, les équipes en charge du datawarehouse sont habituées à travailler dans le temps sur des solutions élaborées et plutôt rigides. Avec Idol et Hadoop, elles gagnent fortement en agilité et en réactivité. Désormais, l’opérateur peut analyser les perceptions, les mots clés, etc. pour détecter non seulement les appels manqués, mais aussi leur cause. Et tout résultat trouvé grâce à Idol peut être examiné plus finement dans Vertica de façon automatisée et en un seul clic grâce à cette intégration.

Une intégration facilitée ne pénalise-t-elle pas les intégrateurs?
Aujourd’hui nous disposons déjà d’un réseau de partenaires qui déploient Haven dans de nombreuses entreprises. Ils sont plutôt satisfaits et des solutions et des opportunités de travail qu’elle rapporte. Ils souhaitaient d’ailleurs eux-mêmes cette intégration facilite, car ce n’est pas sur ce type de chantier qu’ils réalisent le plus de chiffre d’affaires.
Désormais, la plate-forme leur ouvre des horizons plus larges pour développer des applications (comme l’analyse prédictive) et conseiller leurs clients à des tarifs à la journée bien plus élevés pour ce type d’accompagnement à forte valeur ajoutée.
De plus en plus, le véritable défi pour nos partenaires consiste à trouver des talents sachant manipuler la Business Intelligence, le Big Data, les algorithmes prédictifs, les statistiques… Et tout cela, en lien avec les métiers de leurs clients.

Lors de votre événement Discover à Barcelone en décembre, vous avez évoqué le cloud. Existe-il aussi une appliance virtuelle de Haven?
HP souhaite déployer cette plate-forme partout et devenir un leader Big Data.
Déjà, tout le monde peut télécharger une version communautaire gratuite. En outre, il est possible de monter une machine virtuelle où une image de Haven s’installe sur un OS Linux.
Effectivement, nous finalisons aujourd’hui Haven On Demand sur notre infrastructure cloud Helion en mode public, privé ou hybride. Déjà, HP Vertica OnDemand arrive, tandis que HP IDOL OnDemand est déjà proposé sous forme de service Web. Ces solutions sont intégrées au programme Haven dédié à nos partenaires.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur