Colt lance son offre d'hébergement en mode Cloud

Réseaux

L’opérateur Colt confirme des services autour d’une infrastructure d’hébergement en «nuage», ou «cloud», incluant sécurité, réseau, stockage… Prix compris.

Le 13 janvier dernier, Colt, qui se définit comme «fournisseur de solutions voix, data et services managés» en Europe, a annoncé le lancement de son offre Cloud Infrastructure Services.

Renseignements pris, il s’agit bien, conformément au concept de «nuage», de mettre à disposition des entreprises des «capacités informatiques, sans contraintes»: des serveurs dédiés, virtuels ou mutualisés et des capacités de stockage, s’adaptant aux besoins évolutifs des applications clients. C’est une offre qui se veut «pragmatique», associant des ressources de traitement, de sécurité, de réseau, de répartition de charge et de stockage.

Dans cette offre, Colt propose également des services de pare-feu, paramétrables selon des règles de sécurité personnalisées. L’offre inclut en outre un suivi proactif des équipements en matière de performances et de capacité, «évitant ainsi tout goulet d’étranglement ou pénurie d’espace de stockage». Le monitoring ou contrôle à distance repose sur des tableaux de bord, accessibles via un portail Web, présentant un reporting détaillé sur les performances des services.

Les entreprises clientes peuvent ainsi «accéder aisément à des infrastructures à haute-disponibilité» (infrastructures ‘cloud’ managées 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7), incluant un accès sécurisé depuis les solutions réseau de Colt, ainsi que des compétences pluridisciplinaires. Cette offre intègre Data Voice Managed Services. Cette annonce confirme celle faite en juillet 2009, sur le lancement de l’offre Managed Workspace .

Pour supporter ces services managés, Colt s’appuie, en grande partie, sur sa propre infrastructure, dont un réseau de fibre optique de 25.000 km connectant 19 datacenters à travers l’Europe.

Une tarification mensualisée

Nous avons pu obtenir les modalités de tarification – pour l’essentiel, et en euros! (ce qui confirme la disponibilité de l’offre…). Comme classiquement, les contrats sont disponibles pour une durée d’un an minimum.Le prix d’entrée pour un serveur virtuel (en configuration standard) s’élève à 340 euros HT/mois (licences incluses). Prix d’entrée pour un serveur physique dédié (configuration standard) : 480 euros/ mois (sans licence).Des options complémentaires sont disponibles également (telles que pré-installation du ‘middleware’ en amont du montage de la plate-forme, diverses autres options de sécurité plus avancée…).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur