Les forces de vente se tournent vers les tablettes et smartphones

MobilitéPoste de travailTablettes
Marché des tablettes (crédit photo © bloomua - shutterstock)

Le nombre de commerciaux utilisant des applications professionnelles sur tablettes et smartphones devrait doubler en 2013.

Après les laptops, les smartphones et tablettes. Le nombre de commerciaux utilisant les terminaux ultra-mobiles dans le cadre de leurs opérations de ventes et de relation client (CRM, SFA, collaboration, RSE, décisionnel, etc.) devrait doubler d’ici fin 2013 en France, selon l’étude Applications professionnelles sur smartphones et tablettes pour les commerciaux et les forces de vente : usages, enjeux, apports & perspectives 2014 (disponible à partir de cette page) du cabinet Markess International.

La poussée du BYOD

Markess commerciaux tabletteL’étude, présentée dans le cadre du salon Mobile & IT Expo (23 au 25 octobre 2012, Paris), s’appuie sur les témoignages de 104 décideurs ouverts aux applications sur smartphones et tablettes numériques à destination des commerciaux et des forces de vente.

La tendance est notamment poussée par le phénomène du BYOD (Bring Your Own Device). En 2012, Markess évalue entre 15 % et 20 % le taux de commerciaux qui utilisent leurs propres équipements, avec ou sans participation de l’entreprise, à des fins professionnelles.

Un nombre qui devrait s’élever à un commercial sur trois d’ici 2014 (28,9 %) malgré les initiatives lancées par les entreprises afin de canaliser ce phénomène. « Cet essor est aussi étroitement lié au recours croissant à des applications en mode SaaS (Software as a Service) facilitant un usage à distance à partir de ces terminaux », souligne Emmanuelle Olivié-Paul, directrice associée de Markess.

Au-delà du BYOD

Mais au-delà du BYOD, 50 % des décideurs interrogés reconnaissent l’efficacité induite par ces solutions et les gains de productivité qu’apporte la mobilité. Ils sont d’ailleurs 74 % à allouer un budget spécifique à ces projets.

Les services aux entreprises, opérateurs et « utilities », industrie pharmaceutique, banque-assurance, transport, logistique, high-tech, santé, cosmétique, luxe et mode sont les secteurs d’activités les plus demandeurs. Ils « devraient jouer le rôle d’ambassadeurs auprès de leur écosystème et d’autres secteurs plus en retrait en 2012 », note l’étude.

Crédit photo © Bloomua – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les OS mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur