Communications et Systèmes lorgnerait Bull

Cloud

Selon la Tribune, l’actionnaire principal de la SSII, Yazid Sabeg, étudierait de près le dossier

Situation difficile pour Bull. Quelques jours après un avertissement sur résultats qui a fait plonger le titre du groupe (lire notre encadré), on apprend que le groupe Communications et Systèmes (CS) pourrait faire une offre sur l’entreprise.

Selon la Tribune, l’actionnaire principal de CS, Yazid Sabeg, étudierait de près le dossier. Il serait prêt à diluer sa participation de 51% dans CS si une alliance avec un autre groupe avait du sens industriel. “Dans le champ d’activité de CS, tout un écosystème de sociétés existe, dont Bull. Il n’est pas inattendu que CS s’intéresse à Bull, présent surtout dans les infrastructures”, souligne une source proche du dossier, citée par le quotidien. Aucune des deux sociétés n’a souhaité commenter cette information… Profit Warning

L’horizon s’assombrit pour Bull. Le groupe français vient de publier un ‘profit warning’ (avertissement sur résultat) pour l’année 2006. Ces derniers seront bien inférieurs aux objectifs initiaux. Le spécialiste des services informatiques indique qu’il anticipe désormais un chiffre d’affaires 2006 stable alors qu’il tablait jusqu’ici sur une croissance de 4% à 4,5%. Il prévoit un résultat d’exploitation de 13 à 18 millions d’euros contre une prévision initiale de 40 à 45 millions. Il explique cette révision par une dégradation des perspectives de sa filiale italienne (la direction s’attend à une baisse de 30% à 50% des prises de commandes au 1er semestre 2006 dans ce pays) et une évolution

“moins dynamique” que prévu sur le marché des serveurs ouverts. Il précise que la filiale italienne devrait subir cette année une perte d’exploitation de 19 millions d’euros, ce qui devrait avoir “un impact équivalent” sur le résultat d’exploitation du groupe. Il ajoute que l’impact négatif devrait être de 6 millions pour les serveurs. La direction souhaite toutefois indiquer que la situation financière du Groupe reste “saine avec une trésorerie nette qui s’élevait à 232 millions d’euros à fin décembre 2005”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur